Team Manga | L'actu manga - anime - jeux vidéo - cinéma
Accueil » PROMARE : L’esprit en ébullition !

PROMARE : L’esprit en ébullition !

Après avoir produit Kill la Kill et Little Witch Academia, le Studio Trigger revient en force, en collaboration avec XFLAG pour un nouveau film se nommant Promare. Sorti le 24 mai 2019 au Japon et disponible au cinéma le 31 juillet 2019 en France, il est décrit comme étant la rencontre entre Tengen Toppa Gurren Lagann et Kill la Kill, mais qu’en est-il réellement ?

Une énorme tempête de feu a dévasté la moitié des villes du monde, affaiblissant les hommes et donnant naissance à des mutants capables de manier le feu, les Burnish. 30 ans plus tard, un groupe de mutants terroristes, appelés les Mad Burnish, menacent de détruire de nouveau la Terre. Le seul rempart de l’humanité ? La Burning Rescue, une équipe de pompiers d’un nouveau genre. Galo Thymos et son équipe vont tout faire pour arrêter les Mad Burnish.

Dernier bébé en date de Hiroyuki Imaishi et du studio TRIGGER à l’origine de séries comme Space Patrol Luluco, Kill la Kill ou encore Gurren Lagann, Promare est un film débordant d’amour pour les fans des séries précédemment cités, un long métrage d’animation offrant à ceux qui voudront bien s’y aventurer, une dose d’epicness comme seul TRIGGER sait le faire. Tout cela est notamment dû au génie de la mise en scène, permettant de sublimer le travail des animateurs via de petites idées disséminées de-ci de-là.

LIO DE GALON !

L’une des forces du film réside dans ses personnages, notamment sur le duo principal. Galo Thymos, le pompier à l’esprit en ébullition et Lio Fotia, le pyromane plus froid mais tellement humain. Des personnages si attachants en si peu de temps de présence à l’écran, c’est le pari que remporte haut la main Kazuki Nakashima , scénariste du film (également de Gurren Lagann et Kill la Kill). On en vient parfois à regretter la sous-exploitation de certains personnages secondaires, notamment l’équipe de pompiers comme Remi, Lucia ou encore Varys.

Le character design et la palette de couleur des personnages sont terriblement réussis. Chaque personnage à une véritable identité visuelle, participant à l’attachement qu’on peut ressentir à leur égard. Promare est multiple dans ses inspirations et la manière de les exprimer. Passant de l’animation traditionnelle à la 3D, des couleurs brûlantes à glaciales, du pastel au néon, le tout en les mélangeant les uns avec les autres, la recette est dangereuse. Dangereuse, mais gérée à merveille par TRIGGER. Tous ces éléments pourtants si opposés fondent un style cohérent, mais surtout magnifique.

Les fans du studio en auront aussi pour leur argent ! Le film est bourré de clins d’œil à leurs précédents travaux, notamment Gurren Lagann dont le dernier acte du film est clairement inspiré. Promare sait d’où il vient et se pose en digne successeur de ces oeuvres majeures de l’animation.

GALO DE LION !

Un des grands points forts du film réside dans sa musique, mélange détonnant de rock, musique traditionnelle et épique. Composée par Hiroyuki Sawano, déjà connu pour son travail sur l’Attaque des Titans, Kill la Kill ou encore Gundam, l’OST vous suivra bien après votre séance. On note aussi la présence du groupe de rock japonais Superfly, qui vient encore ajouter en explosivité à la tracklist. Tout au long du film, la musique se marie parfaitement avec la sur-dose d’action et réussi à s’accorder aux moments plus durs, plus touchants. 

Au-delà de l’aspect visuel, ou épique, Promare est un film loin d’être aussi manichéen qu’il ne pourrait le laisser croire. Le scénario est ma foi simple, mais porteur d’un réel propos. On découvre un véritable message contre le racisme et la discrimination sous toutes ses formes. On y trouve aussi l’habituelle ode à l’humanité du duo Imaichi-Nakashima. Promare est le parfait mélange entre plaisir, réalisation et fond. La preuve qu’un film n’a pas toujours besoin d’un scénario complexe pour raconter des choses et toucher le spectateur.

On vous laisse avec la bande annonce, et rendez-vous à partir du 31 Juillet dans vos cinémas !

Copyright : © TRIGGER,Kazuki Nakashima/ XFLAG, Eurozoom