Team Manga | L'actu manga - anime - jeux vidéo - cinéma
Accueil » Wandering Souls Tome 1 – Le parcours initiatique

Wandering Souls Tome 1 – Le parcours initiatique

Wandering Souls de Zelihan, est une création originale made in France des éditions H2T, le premier tome est sorti le 17 juin 2020. Il s’agit du tout premier manga de l’auteure à être publié.

Ayten, une jeune orpheline mène une vie paisible, mais isolée à cause de sa capacité à communiquer avec des cadavres d’animaux. Un jour, celle-ci chute mortellement d’une falaise et se régénère sous les yeux des villageois qui, terrorisés, décident de la bannir. Ayten erre dans les bois en suivant la voix qui la guide à travers les dépouilles d’animaux… et arrive jusqu’à Zêd, un petit garçon peureux, qui n’est autre qu’un « Shagaï » déchu de son statut de divinité. L’enfant lui demande alors de l’aider à retrouver ses os bleus, disséminés à travers le pays, qui lui permettront de retrouver sa place parmi les siens. Le voyage commence alors que la jeune fille ignore tout de l’être qui l’accompagne désormais.

Dans ce premier volume, nous découvrons le personnage d’Ayten, une jeune fille rejetée par son village qui la trouve trop étrange. Étant mise à l’écart, on observe qu’elle converse avec une entité parlant à travers des carcasses d’animaux. Évidemment, elle est la seule à l’entendre. Comme si parler à des cadavres ne suffisait pas, la pauvre Ayten chute d’une falaise… et s’en sort. C’est la goutte de trop pour les villageois, qui la prennent désormais pour un démon, Chassée de son village, notre héroïne connaît un début d’histoire assez tragique.

Alors qu’elle s’enfuit dans la forêt, elle finit par trouver une sorte de temple. Elle y rencontre un jeu garçon du nom de Zêd. Il explique à Ayten (et au lecteur) les bases de l’univers de Wandering Souls. Pour commencer, ils sont désormais prisonniers du temple, impossible d’en sortir sans être bloqué par les gardiens. Ces derniers sont des “Shagaï“, des êtres vivants ayant obtenu des pouvoirs et prenant diverses formes, parfois monstrueuses. Il se trouve que Zêd en est un lui aussi, mais qu’il a perdu ses capacités après qu’on lui ait dérobé ses os bleus, qui sont à l’origine de sa mutation. Bien décidée à aider son nouvel ami, la jeune fille comprend vite qu’elle est elle aussi devenue une Shagaï.

Wandering Souls traite de thèmes assez communs, comme la peur de l’inconnu et de la différence, ainsi que le mépris qu’elle peut engendrer, mais avec une certaine justesse. Zelihan partage aussi un message écologique fort, montrant que l’être humain ravage la nature et met sa planète en danger. On y sent une grande inspiration des travaux de Hayao Miyazaki, notamment Princesse Mononoké. Le lecteur prend plaisir à suivre les nombreuses péripéties et autres retournements de situation. L’histoire est finalement bien plus sombre que pourrait le laisser penser cette couverture aux couleurs chatoyantes.

Néanmoins, si l’histoire commence sur les chapeaux de roues, le rythme devient plus lent tout le reste du tome, jusqu’à la fin où les choses sérieuses commencent. Sachant que la série est supposée se finir en seulement 2 tomes, cela risque de poser problème. Malgré tout, cette lenteur sert l’ambiance pesante du manga et on se laisse porter au fil des pages. Le parcours initiatique d’Ayten dans ce monde dangereux est l’occasion pour l’auteure de bien mettre en place son univers. Ce dernier est soutenu par des qualités graphiques indéniables, surtout pour une première œuvre. Le découpage des planches est maîtrisé et on note un vrai travail sur les arrières plans. Zelihan n’essaye pas de mimer le style du manga japonais et nous offre une rencontre des genres efficace.

Ce premier tome de Wandering Souls est une réussite, mettant en place un univers à la fois beau et original. Nous avons hâte de découvrir la suite du voyage d’Ayten, dans le second et dernier tome prévu pour le 4 novembre 2020 chez H2T.