Team Manga | L'actu manga - anime - jeux vidéo - cinéma
Accueil » Drifting Dragons Tome 3 – Les liens

Drifting Dragons Tome 3 – Les liens

Drifting Dragons est un manga de Taku KUWABARA publié au Japon depuis 2016 et qui compte aujourd’hui 8 tomes, toujours en cours. En France, pour fêter leur 20ème anniversaire, les éditions Pika nous ont sorti le premier tome le 4 mars 2020 et on vous en parle ici. Une adaptation animée par Polygon Pictures est sortie en début d’année sur Netflix. Le tome 3 dont nous allons parler est paru le 16 septembre 2020.

Le Quin Zaza quitte Quon avec une information de taille : un gigantesque banc de petits dragons est dans la région ! L’équipage s’active pour effectuer quelques belles prises, mais Takita, emportée par un dragon, tombe du vaisseau. Elle se réveille au fond d’une vallée avec, à ses côtés, le bébé du dragon qui a amorti sa chute. Un attachement réciproque naît entre eux, mais la place du petit dragon est ailleurs…

C’est encore une fois un tome qui nous plonge dans le fantastique univers que l’auteur a su créer et rendre crédible en si peu de chapitres. Ici, l’équipage du Quin Zaza fait face à un grand banc de petits dragons et alors qu’ils se décident à en capturer un, Takita a un accident et tombe du navire volant en s’accrochant au dragon blessé qui chute également. Par chance, la jeune fille survit et fait la rencontre du bébé du dragon qui vient d’être chassé. Les deux vont se lier d’amitié, une relation touchante et troublante entre un dragon et une chasseuse de dragon. Elle rencontre aussi une mystérieuse personne en compagnie d’une sorte de léopard fantastique.

Fantastique, c’est le mot qui représente peut-être le mieux l’œuvre de Kuwabara. Un univers si féerique appuyé par un dessin d’exception, des décors à couper le souffle, renforçant un sentiment de gigantisme du monde de Drifting Dragons. Les grandes cases, les doubles pages à foison participent à ce gigantisme. Mais si on dit que le diable se cache dans les détails, alors Kuwabara est un véritable démon tant le tome fourmille de petits détails qui participent à la cohérence de l’œuvre et donne également ce sentiment de réalisme, de crédibilité au lecteur.

Mika et le reste de l’équipage vont partir à la recherche de la petite Takita, portée disparue à défaut d’être morte. Cette dernière va vivre une aventure de son côté, faire la rencontre d’un peuple se situant dans un village reculé, rappelant certains villages et population d’Amérique latine ou d’Asie de l’Est. On ressent également toujours très fortement la pâte Miyazaki au travers du design des personnages, leurs tenues, mais aussi des monstres comme les dragons ou le fameux léopard cité précédemment. On notera quelques clins d’œil à Nausicäa et la Vallée du Vent.

Un tome qui renforce également les liens entre les personnages du Quin Zaza qui n’hésiteront pas à mettre entre parenthèse leur épopée pour chercher Takita jour et nuit sans assurance qu’elle soit encore en vie. Leurs retrouvailles sont touchantes et on sent un véritable esprit de famille au sein de l’équipage et ceci en seulement 3 tomes rappelons le. Le quatrième tome de la série est prévu pour le 25 novembre 2020 en France.