Team Manga | L'actu manga - anime - jeux vidéo - cinéma
Accueil » The Promised Nerverland Tome 16 – Perdu dans le labyrinthe de nos rêves

The Promised Nerverland Tome 16 – Perdu dans le labyrinthe de nos rêves

Le célèbre manga des auteurs Kaiu Shirai et Posuka Demizu, soit The Promised Neverland, en est désormais à son tome 16 en France chez les éditions Kazé. Que nous vaut donc ce tome qui arrive à grands pas vers la fin de l’histoire ? Voyons donc ça !

Pour percer le mystère de la “fille au sang maudit”, Emma et Ray ont repris le chemin des Sept Murs. Une fois la porte passée, ils se retrouvent prisonniers d’un univers qui ressemble étrangement à Grace Field House mais où règne une inquiétante atmosphère. Perdus dans ce labyrinthe qui se joue des lois de l’espace et du temps, parviendront-ils à trouver la sortie ?

Si l’aventure était jusqu’à là physique, avec un soupçon fantastique mais sachant rester dans la vraisemblance, il n’en n’est plus rien à partir de se volume, qui embrasse pleinement son aspect méta.

En effet lors du dernier tome, nous nous étions quittés sur un cliffhanger bien mystérieux avec nos héros de retour à GraceField. Dès lors, on aurait pu penser à une début conclusion avec nos héros revenant là ou tout à commencer pour boucler l’intrigue, ainsi que la boucle par la même occasion mais que nenni, puisque cela s’avéra être autre qu’une douce et amer illusion, avec quelqu’un qui s’amuse à tourmenter Emma et Ray en les balançant d’un univers à un autre, d’une temporalité à une autre. Et oui, vous avez bien entendu !

Pendant ce temps dans l’espace et la temporalité principale, Don et Gilda entre en scène. Ces derniers, comme pour remplacer nos héros, prenent les rênes de la fratrie mais aussi de la situation, pour pourquoi pas, sauver le monde puisque leur mission n’est pas des moindres, à savoir trouver Sonju et Musica dont le sang pourrait bien être la clé de tout. Mais il se pourrait bien que tout cela soit une machination orchestrée par Norman. Pas de panique cependant, puisqu’il pourrait bien trouver un nouvel allié en la personne de Ayshe. Quoiqu’il en soit, c’est l’occasion tant attendue pour Don de briller, lui qui en rêvait tant.

Comme vous l’aurez remarqué, les intrigues à travers ce tome, et sans doute les autres, semblent plus que jamais se prendre au sérieux, avec ces dernières qui se croisent petit à petit, comme l’exemple du « retour » à GraceField, la quête de Musica qui se croisent avec nos celle de nos héros, l’apparition de « celui dont on ne pas connais le nom » avec à la clé les révélations sur la mystérieuse et fatale promesse qui à condamner les orphelins. On approche comme qui dirait de la fin !

En résumé, encore un très bon tome concocter par nos auteurs qui malgré la fin imminente, arrive tout de même à combler à merveille ses trous d’intrigues, chose qui de nos jours s‘avère bien compliqué.

En effet, l’heure n’est plus aux théories, mais peut être encore aux petites spéculations ? À voir si tout cela continuera dans le tome suivant ou si tout volera en éclat. Quoiqu’il en soit, rendez-vous au tome 17, toujours chez Kazé.