Team Manga | L'actu manga - anime - jeux vidéo - cinéma
Accueil » Fairy Gone : Un anime pas si féerique – Anime Printemps 2019

Fairy Gone : Un anime pas si féerique – Anime Printemps 2019

En cette saison ayant vu paraître des animes très attendus tel que Kimetsu no Yaiba, One Punch Man saison 2 ou encore la partie 2 de la saison 3 de Shingeki No Kyojin, Fairy Gone fait peu de bruit à côté de ces mastodontes de la japanimation.

Le projet de Suzuki Kenichi anime par le studio P.A.Works se déroule dans un monde post-guerre où des combattants appelés les « soldats féeriques », humains possédant l’âme d’une fée et qui leur permet d’invoquer cette dernière, tente de réintégrer la société. Considérés comme des rebuts, ils sont recherchés par l’état afin de les empêcher d’utiliser leurs pouvoirs à mauvais escients, mais un groupe de soldats féeriques agit dans l’ombre et devient la cible de l’état. On suivra les aventures de Maria Noël qui sera recrutée par « Dorothea », une organisation dédiée à la recherche et à la répression des crimes et incidents liés aux fées, où la protagoniste sera embarquée dans une quête afin de retrouver son amie d’enfance.

Les deux premiers épisodes nous donnent un avant-goût de ce que va donner cet anime en terme d’animation, d’action et de questionnements sur l’être humain. Est-il légitime pour l’état d’emprisonner tous les « soldats féeriques » ? Est-il normal de ne les voir que comme une arme de guerre ? Bien des secrets nous sont amenés petit à petit ; les différents livres des fées, quelles sont les expériences menées sur les soldats féeriques durant la grande guerre, etc. C’est par le biais de toutes ces informations que les différents personnages possèdent des éthiques différentes et peuvent se retrouver alliés ou ennemis du jour au lendemain. De nombreuses personnes considèrent déjà Fairy Gone comme un digne successeur à Psycho-Pass.

Image associée
©2019Five fairy scholars/Fairy gone Project

24 épisodes sont annoncés pour cette première saison en simulcast sur Wakanim. Les combats sont agréables à regarder, l’histoire est prenante et la vision de cette société change en fonction du personnage, aucune n’est fausse ou à exclure.

Se retrouvant dans une saison remplie de grosses licences de la japanimation, il n’y a qu’à espérer que Fairy Gone obtienne une plus grande visibilité, ainsi qu’un plus large public.