Team Manga | L'actu manga - anime - jeux vidéo - cinéma
Accueil » Dragon Ball Z : Kakarot – Nos premières impressions

Dragon Ball Z : Kakarot – Nos premières impressions

Dragon Ball Z : Kakarot est le prochain jeu Dragon Ball de Bandai Namco par le studio Cyberconect 2. Le jeu se concentre sur la partie Z de l’histoire, confirmée à ce jour jusqu’à l’arc Namek, de nombreux indices nous invitent cependant à croire que l’histoire ira bien plus loin. Nous avons eu la chance de pouvoir mettre les mains sur le jeu durant la Japan Expo qui s’est déroulée du 4 au 7 Juillet dernier au Parc des Expositions à Villepinte.

Beaucoup de choses ont été dites depuis la présentation du jeu à l’E3 2019, mais qu’en est-il réellement manette en main ?

Il est tout d’abord important de préciser que la version que nous avons testée du jeu n’est pas la version finale, c’est la démo qui était disponible à l’E3 2019 et qu’il reste donc un an de développement avant que le jeu sorte, certains points sont susceptibles d’être changé.

Liberté :

La première chose qui nous vient à l’esprit devant le jeu, c’est la sensation de liberté. En effet, Dragon Ball Z : Kakarot est un Action-RPG où l’on contrôle Goku. Ce n’est pas un open-world, le jeu propose plusieurs grandes zones où l’on peut se promener comme on le souhaite, on pourrait plutôt le qualifier de « semi open-world ». Mais la sensation de liberté est bien là, on peut voler sur Kinto-un pour explorer la map tranquillement, on peut voler pour aller plus rapidement d’un point A à un point B, et également courir au sol. Mais qui dit “action RPG” dit “RPG”, et qui dit RPG, dit pleins de petites activités annexes comme la chasse ou encore la pêche. Cette dernière propose un mini-jeu faisant un clin d’oeil au manga d’origine avec Goku qui s’accroche une queue pour attraper des poissons.

Image associée

Résultat de recherche d'images pour "dragon ball z kakarot e3"

Quêtes secondaires :

Il y a également des quêtes secondaires, dans la démo que nous avons pu tester, elles mettaient en scène des personnages de Dragon Ball comme Lunch, Nam ou C-8, et de ce que nous a dit le staff de Bandai Namco présent sur place lors de l’événement, Akira Toriyama l’auteur de Dragon Ball, est directement impliqué dans l’écriture de certaines quêtes annexes et nous apprendrons de nouvelles choses canon à l’histoire qui viendront enrichir l’expérience de jeu et ce que nous savons déjà sur Dragon Ball.

Néanmoins, en dehors de l’écriture même des quêtes, c’est la structure qui peut poser problème. Il s’agit d’aller récupérer X item, ou tuer X monstre. On peut craindre une certaine répétitivité, mais il est aussi important de souligner que ce n’était que le tout début du jeu et que l’on peut supposer que par la suite, le titre proposera des quêtes secondaires plus intéressantes, notamment avec la partie qui se déroulera lors de l’arc Namek.

Résultat de recherche d'images pour "dragon ball z kakarot screenshot"

Résultat de recherche d'images pour "dragon ball z kakarot screenshot"

Une prise en main immédiate :

Voler, monter, descendre, accélérer, tout se fait assez instinctivement une fois la manette entre les mains. Il est agréable de contrôler Goku dans une si grande surface que ce soit au sol, dans l’eau, et surtout dans les airs. Au niveau des combats, on serait entre ce que proposait un Budokai Tenkaichi à l’époque, et un Xenoverse plus récemment. Un gameplay assez simple au premier abord avec une très légère profondeur de combo, notamment avec son partenaire (dans la démo c’était Piccolo) avec qui l’on peut réaliser des attaques simultanées qui s’enclenchent sous certaines conditions et feront plus de dégâts.

Pour les combats de boss, ici Raditz, il y avait certains paternes qui s’enchaînaient, coupés d’une cinématique, puis de nouveaux paternes. Le tout est bien mis en scène même durant des phases de gameplay, grâce aux dégâts que font les coups sur l’environnement ou même contre le sol. En parlant de cinématiques, celles qu’on a pu voir étaient vraiment très belles et fidèles à l’anime, avec le cast de comédiens de doublage japonais habituel. Un très bon point qui comblera une demande existante depuis des lustres, les musiques du jeu sont composées de thèmes originaux, mais également de thèmes de l’anime remixés pour l’occasion. Ainsi on pourra voyager à dos de Kinto-un ou combattre Raditz sur un fond d’OST de Dragon Ball Z.

Résultat de recherche d'images pour "dragon ball z kakarot demo"

Image associée

En bref, Dragon Ball Z : Kakarot est un titre qui propose une bonne alternative aux jeux de la licence sorties récemment. Si vous voulez un bon jeu de combat, Dragon Ball FighterZ existe. Si vous voulez un jeu qui vous propose une histoire alternative, il y a Dragon Ball Xenoverse. Mais si vous voulez vivre une expérience différente, celle d’un action-RPG, et revivre les moments forts de l’histoire de Goku, alors Dragon Ball Z : Kakarot vous donne cette opportunité. Plus d’informations autour du jeu devraient être communiquées lors de la Gamescom et du Tokyo Game Show.

Rappelons que le jeu est prévu pour début 2020 sur PS4, Xbox One et PC.