Team Manga | L'actu manga - anime - jeux vidéo - cinéma
Accueil » Rencontre avec KLab (Captain Tsubasa : Dream Team, Bleach : Brave Souls…)

Rencontre avec KLab (Captain Tsubasa : Dream Team, Bleach : Brave Souls…)

A l’occasion de la Japan Expo 2019, nous avons rencontré Hiroaki Saito, le responsable marketing de KLab. Ce studio de jeux vidéo japonais est notamment connu pour Captain Tsubasa : Dream Team, Bleach : Brave Souls ou encore Love Live ! School Idol Festival.

Team Manga : Tout d’abord, merci de nous accorder cet interview. Pourriez-vous nous présenter un peu KLab?

Hiroaki Saito : Nous sommes une société spécialisée dans les jeux mobile, basée à Tokyo. Nous avons commencé par faire de petites applications sur les anciens téléphones, puis avons commencé à faire des jeux courant 2009. Au fur et à mesure, nous avons fait de plus en plus de jeux à licence, mais nous voulons aussi créer nos propres univers.

TM : Comment se passe la création d’un nouveau jeu à licence ? Vous définissez un type de jeu, puis choisissez une licence adaptée ?

HS : On commence par choisir une licence populaire à travers le monde. On regarde son public et à partir de là on définit le gameplay. C’est assez risqué, car quand on présente le jeu aux ayants droits, le projet est déjà bien avancé, en cas de refus on perd beaucoup de temps et d’argent. Heureusement, cela fait 10 ans que nous sommes dans l’industrie et les propriétaires des licences nous font confiance, ça nous permet de prendre plus de liberté dans la création de nos jeux.

TM : Avec des licences populaires dans le monde, l’objectif est de toucher des joueurs très différents, comment cela se retranscrit ?

HS : Les publics sont très différents, par exemple en Chine et au Moyen-Orient, les joueurs dépensent énormément pour être les meilleurs, alors qu’en Occident, les joueurs préfèrent progresser sur le long terme en économisant.

TM : La licence Captain Tsubasa a fait un véritable retour en force depuis l’année dernière avec votre jeu Captain Tsubasa : Dream Team et la nouvelle série animée désormais diffusée à la télé etc… Pouvez-vous nous expliquer un peu ce qu’il s’est passé ?

HS : Récemment, Takahashi-sensei a créé sa propre société pour gérer les droits autour de Captain Tsubasa. C’est lui qui a orchestré cette relance de la licence en cross-media, dont notre jeu fait partie.

TM : Cette année se tient un championnat mondial de Captain Tsubasa : Dream Team, avec une étape à la Japan Expo. Prévoyez-vous de créer un environnement e-sportif autour de vos jeux ?

HS : Notre but avec cette coupe du monde n’est pas du tout l’e-sport. Nous avons organisé ça pour nous rapprocher de notre communauté, pour faire se rencontrer les gens. On veut vraiment faciliter la communication avec nos joueurs.

TM : Après tous ces succès, quels sont vos projets aujourd’hui ? Avez-vous d’autres licences en vue ?

HS : Notre politique est certes basée sur les licences, mais aussi sur des créations originales. Nous avons sorti en avril Magatsu Wahrheit, un RPG online.

Nous avons aussi notre premier projet cross-media, qui sortira probablement en 2020. Le projet a été développé en partenariat avec Shanda Games (un gros éditeur de jeux mobiles chinois, ndlr). La licence s’appellera Lapis Re:LiGHTs, et s’étalera en jeux, romans, mangas, anime et aussi en concerts !

On ne sait pas encore ses licences sortiront en France, mais s’il y a une demande, nous essayerons d’y répondre.

TM : Dernière question, vous qui avez travaillé sur beaucoup de licence, si on vous donnait carte blanche, que feriez-vous ?

HS : Moi ? Dragon Ball ! C’est mon manga favori depuis que je suis petit, alors définitivement Dragon Ball (rires)

TM : Merci pour cet interview et bon séjour en France !

HS : Merci beaucoup ! (En français)