Team Manga | L'actu manga - anime - jeux vidéo - cinéma
Accueil » Fire Force – Le baptême du feu !

Fire Force – Le baptême du feu !

Très bon démarrage pour l’adaptation animée du manga d’Atsushi Okubo, qui n’est autre que l’auteur du célèbre manga Soul Eater. Lancée le 6 juillet dernier au Japon, la série est arrivée dans nos contrées par les plateformes de simulcast ADN et Wakanim. 8 épisodes sont actuellement disponibles.

©Atsushi Ohkubo, KODANSHA/ “FIRE FORCE” Production Committee

L’histoire prend place dans un monde quasi-similaire au nôtre, frappé par un étrange mal, celui du phénomène de « combustion spontanée », transformant des êtres humains en ce qu’on appelle, des « torches humaines », des démons cracheurs de feux. Seul rempart face à la menace, les brigades spéciales Fire Force dont le but est d’éradiquer ce fléau, mais aussi d’en découvrir l’origine.

Shinra, jeune recrue de la 8e brigade, va tout faire pour devenir le héros dont il a toujours rêvé. Pour cela, il devra affronter tous les obstacles qui se dresseront face à lui, mais aussi et surtout combattre ses propres démons.

©Atsushi Ohkubo, KODANSHA/ “FIRE FORCE” Production Committee

Au feu les pompiers

Pour ce qui est de l’histoire, rien de bien original. On suit les aventures d’un garçon un peu tête brûlée mais volontaire, rêvant de devenir un héros. Ce dernier cache néanmoins un lourd passé origine de son surnom, « le démon ». C’est avec ce lourd fardeau que Shinra va devoir faire ses preuves auprès de ses camarades. À lui de montrer qu’il peut se rendre utile face à la menace des torches humaines !

C’est donc à travers l’histoire de Shinra que nous suivons les événements de la série. Cette dernière nous dépeint un monde en plein chaos qui peine à se reconstruire des ravages qu’il a subi et qu’il subit encore. Les gens ont peur, peur de mourir à tout instant, que ce soit par la main de monstres ou en devenant l’un deux. Seule lueur d’espoir, la Fire Force et ses 8 brigades.

Au fil des épisodes, on remarque que malgré un héroïsme apparent quelque chose ne tourne par rond chez ces pompiers. L’œuvre présente des concepts déjà vus, mais les maîtrise pour nous fournir un résultat plutôt intéressant. Cependant, si l’anime adapte bien les qualités du mangas, il en va de même pour les défauts. On retrouve donc les soucis de rythme déjà bien présents dans la version papier. L’auteur est un habitué, Soul Eater en souffrait aussi. Espérons qu’il le corrige comme dans son précédent hit.

©Atsushi Ohkubo, KODANSHA/ “FIRE FORCE” Production Committee

Tout feu tout flamme ?

Du côté de l’animation, ça marche du feu de dieu. Dès le premier épisode, l’anime frappe fort en nous livrant un feu d’artifice de couleurs et de lumière. De plus, l’attention portée aux flammes et aux décors est vraiment satisfaisant et retranscrit à merveille l’ambiance du manga. Seule ombre au tableau, les combats manquent d’impact, comme si les coups ne pesaient rien. Shinra pourtant propulsé par des flammes semblent frapper comme une grand-mère.

Malgré tout, Fire Force est graphiquement impressionnant. Un changement de cap pour David Production, connu pour Jojo‘s Bizarre Adventure et Captain Tsubasa 2018. Ces derniers étaient plus astucieux que couteux et brillent par leur mise en scène. Cela s’explique par l’arrivée d’un certain nombre d’anciens membres du studio SHAFT (Monogatari, Madoka Magica), travaillant désormais sur Fire Force.

Enfin concernant l’OST, le résultat est sympathique. Composée par Kenichiro Suehiro (Goblin Slayer, Re:Zero), elle manque cependant d’un thème phare et marquant, du moins pour l’instant. Pour l’opening c’est le groupe Mrs Green Apple qui s’en occupe, avec leur chanson Inferno. Le visuel y est superbe et la musique vraiment entraînante.

Les seiyuus, font eux un très bon travail. On pense notamment à Gakuto Kajiwara, interprète de Shinra, qui s’occupe également du personnage de Asta dans Black Clover. Si certains s’inquiétaient à cette annonce,  on constate chez lui une nette amélioration. Nos oreilles le remercient et le félicitent. On retrouve le seiyuu de Subaru dans Re:Zero derrière Arthur, mais aussi le reconnaissable Kazuya Nakai, célèbre pour son rôle de Zoro de One Piece, qui s’occupe ici du personnage d’Akitaru.

Pour conclure, Fire Force s’impose comme l’une des séries majeures de cette saison. En cause, ses qualités visuelles et à une intrigue accrocheuse. Ce brillant hommage aux soldats du feu pourrait bien vite devenir incontournable.