Team Manga | L'actu manga - anime - jeux vidéo - cinéma
Accueil » Fairy Tail City Hero Tome 1 – Rock City Boy ?

Fairy Tail City Hero Tome 1 – Rock City Boy ?

Fairy Tail City Hero est un spin-off de la série culte Fairy Tail de Hiro Mashima. Scénarisé et dessiné par Ushio Ando, le manga est prépublié dans le Magazine Pocket. En France, c’est Pika, qui se charge de l’édition, avec ce premier tome sorti le 3 juin 2020 !

La nouvelle recrue Lucy est affectée au sein de la team Fairy Tail, unité spéciale de la police magique de Magnoria. Avec les membres de ce groupe, au premier rang desquels se trouve Natsu toujours prêt à foncer sans réfléchir, elle va devoir protéger la ville de Fiore des malfaiteurs tels que des gangs de bikers, un stalker, des braqueurs de banque ou des voleurs tous plus dangereux les uns que les autres ! Retrouvez vos héros favoris de Fairy Tail dans une nouvelle aventure explosive !

Natsu, Lucy et compagnie sont de retour, cette fois chez les forces de l’ordre ! City Hero se détache complètement de Fairy Tail, auquel il n’emprunte que les personnages et quelques noms. L’histoire se déroule donc dans un monde parallèle, loin de toutes les préoccupations de l’oeuvre originale. Alors que le livre se présente comme un manga plutôt policier, on a tout simplement affaire à un manga comique. Si ce style de spin-off est plutôt courant, il pose un problème avec Fairy Tail. En effet, la série mère est déjà très axée sur l’humour, ce dernier étant d’ailleurs plus efficace que celui de cette nouvelle bouture.

On vous le disait, City Hero n’a pour lui que les personnages de la licence, on pourrait donc croire que le plaisir de revoir ces visages familiers compense l’idée de départ. Malheureusement, ce n’est pas le cas, car Fairy Tail a déjà une quantité importante de spin-off, dans tous les genres. Que ce soit Side Stories ou Ice Trail qui apporte des éléments scénaristiques, Fairy Girls pour le ecchi ou encore le génial 100 Years Quest qui est la suite officielle, les lecteurs n’ont jamais perdu de vue notre bande de magiciens ! La différence étant que ces autres spin-off apportent quelque chose en plus, là où City Hero échoue tristement. Une différence sûrement due au niveau d’implication de Hiro Mashima, qui endosse le rôle de scénariste sur certains.

Attention, tout n’est pas à jeter pour autant. Les gags restent sympathiques, sans être hilarants et l’idée de base de tourner Fairy Tail en brigade de police et l’Alliance Baram en gangs de motards a un certain potentiel. Mais tout ça ne va pas assez loin, pas assez bien, et si vous enleviez la licence au manga, il ne lui resterait vraiment plus grand chose. Autre problème, certains des passages sont déjà vus, comme le mode filature de Gajil et Jubia, présent dans 100 Years Quest. Quitte à taper dans le policier, pourquoi ne pas avoir utilisé la carrière de Gajil en tant qu’enquêteur pour le conseil ?

Pour ce qui est du dessin, l’auteur réussi à avoir un style plutôt proche de celui de Hiro Mashima. Plus rond que celui du maître, le trait d’Ando est trop doux pour faire ressentir la tension d’une scène de crime. Niveau fan-service, City Hero reste dans l’esprit de l’œuvre original, voir même va un peu plus loin. Les décors urbains sont plutôt réussis, l’idée de transformer le pays de Fiore en une grande ville et ses villes en quartier est amusante.

On peut tout de même garder espoir pour le prochain tome, qui tranchera sûrement sur le potentiel de la série, car un semblant de mystère apparaît à la fin de ce premier volume. On y voit Zeleph fraîchement élu maire, qui semble préparer un plan maléfique. Espérons que tout cela ne soit pas désamorcé dans un gag et que Fairy Tail City Hero devienne enfin le manga policier qu’il prétend être. Entre crainte et espoir, on attend tout de même le tome 2 qui sortira le 19 août 2020, toujours chez Pika. Sait-on jamais, les bottes de Mashima ne sont pas les plus simples à enfiler et nous ne sommes pas à l’abri d’une bonne surprise.