Team Manga | L'actu manga et anime
Accueil » Belle (Critique) – Une explosion d’émotions

Belle (Critique) – Une explosion d’émotions

N’ayant plus besoin de prouver quoi que ce soit, Mamoru Hosoda, grand maître dans le domaine de l’animation, revient avec Belle, paru sur grand écran en fin d’année 2021.

On y suit l’histoire de Suzu, jeune lycéenne d’une ville de campagne japonaise. Dotée d’une belle voix et d’un talent naturel pour la musique elle ne peut malheureusement pas pratiquer sa passion car suite à un traumatisme de son enfance, sa voix ne sort plus lorsqu’elle chante. Ayant entendu d’une amie l’existence d’une application nommée « U », Suzu décide de l’essayer et se retrouve dans un nouveau monde digital où elle incarne son avatar nommé « Belle« . Dans ce nouveau monde elle arrive à surpasser son traumatisme et peut déployer sa voix comme elle l’entend et devient en une seule soirée une sensation au sein de ce monde virtuel.

Entre tradition et modernité

Choix artistique qu’il est intéressant de noter, l’animation diffère d’un monde à l’autre. Là où Suzu incarne une jeune fille bien réelle dans l’univers du film, l’animation y est traditionnelle avec un style dessiné à la main. Cependant, lorsqu’elle rejoint le monde virtuel « U » et incarne « Belle », le film passe en CGI. Cela permet bien évidemment de mettre en avant la dualité entre le monde réel et virtuel, mais aussi celle entre Suzu et « Belle ».

Partant de ce synopsis, Mamoru Hosoda nous livre l’histoire d’une jeune fille essayant de surpasser ses propres problèmes, mais aussi d’aider les autres avec les leurs, même si cela peut être difficile voire blessant pour elle. Sa gentillesse naturelle la poussera à entrer en relation avec « Dragon« , un garçon incontrôlable dans le monde de « U » mais qui cache en réalité une sensibilité que seule « Belle » parvient a percevoir. Dans sa quête, afin d’aider « Dragon », « Belle » grandira devant nos yeux afin de devenir la meilleure version d’elle-même.

S’inspirer pour avancer

Le film reprend aussi le mythe culte de la Belle et la Bête rendu populaire par Disney, mais Mamoru Hosoda y apporte sa touche personnelle et nous livre une histoire bien plus touchante et contemporaine en l’incorporant dans notre époque. Cependant, il est très difficile de se défaire de l’image de Disney lorsque l’on entend parler de ce conte. Pour cette raison, Mamoru Hosoda a décidé de ne pas s’en détacher de manière forcée mais plutôt de faire de cette représentation partie intégrante de son œuvre. À plusieurs moments du film il est possible de voir des éléments nous rappelant le long-métrage américain, jusqu’à la composition de la scène des escaliers reprise ici sans pour autant dénaturer la vision du réalisateur.

Suzu étant une musicienne et « Belle » faisant sensation pour sa voix, la musique joue une part importante dans le film et les chansons accompagne le développement de l’héroïne. Interprété par Kaho Nakamura en version originale et par Louane en version française, les chansons nous transportent dans l’univers du film et intensifient les émotions ressenties par les spectateurs.

Belle aborde nombre de thèmes sensibles, allant de la perte d’un parent, aux traumatismes liés à un tel évènement et aux comportements dangereux émanant de ceux-ci allant de l’isolement à la violence physique. Le film cherche à nous faire comprendre que bien que la vie des gens puisse sembler attirante sur les réseaux sociaux, il nous est impossible de savoir ce qu’ils vivent réellement. De nombreuses scènes agissent comme de véritables coups de poignards émotionnels pour nous rappeler que les douleurs de la vie et les moments heureux vont souvent de pair.

En conclusion

Belle de Mamoru Hosoda est surement l’une de ses oeuvres les plus ambitieuses. Il y livre là un feu d’artifice émotionnel aussi bien sur le plan artistique, avec l’imagerie du film, mais aussi sur un point de vue plus humain car il est très facile de s’identifier à un des nombreux personnages du film. Il est impossible de rester indifférent devant, et même si le message du film n’a rien de nouveau ou d’original, il est apporté avec tellement de savoir-faire et d’expérience qu’il arrivera à toucher chacun d’entre vous à un certain niveau.