Team Manga | L'actu manga et anime
Accueil » My Hero Academia : World Heroes’ Mission (Critique) – Un bon moment sans grands éclats

My Hero Academia : World Heroes’ Mission (Critique) – Un bon moment sans grands éclats

Sorti au Japon au milieu de la saison 5 et fin janvier 2022 chez nous, ce nouveau film My Hero Academia apporte une histoire originale aux fans de la série. Se déroulant durant la période de stage chez les héros professionnels, le film embarque nos héros aux quatre coins du monde, Égypte, France, Japon et Otheon (pays imaginaire où se déroule la majorité du film).

Dans My Hero Academia : World Heroes’ Mission, Izuku, Bakugo et Todoroki devront faire face à une crise sans précédent avec un temps limité pour sauver le monde. En effet, durant leurs stages chez le héros n°1 Endeavor, Deku et Rody, personnage rencontrée récemment, se retrouve recherchés dans tout le pays d’Otheon pour un crime qu’ils n’ont pas commis. Durant leur temps en tant que fugitifs, ils devront aussi aider à la réalisation de la mission principale de Deku, stopper la menace de l’organisation terroriste Humarise cherchant à éliminer les détenteurs d’alter à l’aide de bombe de Trigger, drogue rendant les pouvoirs incontrôlables.

De l’action en entrée, plat et dessert

Le rythme du film peut parfois sembler bizarre, passant de scènes d’actions effrénés à des scènes plus intimes où la relation entre Deku et Rody se développe, et ce parfois peut être un peu trop rapidement sans laisser le temps à l’excitation d’assez retomber. Cependant, si c’est l’action que vous recherchez, se passant en plein milieu de l’arc de stage chez Endeavor, le film rentre dedans dès la première seconde.

Outre les personnages déjà connu de tous, le film introduit Rody Soul, un jeune homme travaillant pour des gens louches afin d’aider son frère et sa sœur après la disparition de ses parents. Personnage qui sera sûrement très apprécié du public, le film fait un excellent travail de développement avec le récit de son passé et son impact non négligeable sur l’histoire du film.

Un aspect artistique encore une fois réussie

Signé Yuki Hayashi, la musique du film est encore une fois excellente. Permettant une immersion totale, Hayashi utilise des samples des musiques iconiques de la série et les retravaille afin de délivrer une impression à la fois familière mais aussi originale et rafraîchissante. En plus de la bande originale, le film apporte aussi de très bonnes chansons d’Asian Kung-Fu Generation qui interprète l’insert song Flowers ainsi que le thème principal du film, Empathy.

L’un des gros points fort du film est aussi son animation. Assez classique lors des scènes calmes, on sent les différentes pattes graphiques des animateurs lors des scènes d’action. Très dynamiques, elles apportent un rythme assez effréné au film lors de ces séquences. Mais ayant aussi une animation diversifiée, il est possible que certaines d’entre elles ne marchent pas totalement avec vous.

En conclusion

My Hero Academia : World Heroes’ Mission est un bon long métrage de la série et la comparaison avec les deux précédents se fera surtout au vu de votre sensibilité à l’histoire. Le scénario est en grande partie cohérent même s’il est possible de faire des commentaires sur les véritables raisons des antagonistes principaux. Et comme toujours, Deku et les autres personnages sont là pour nous montrer la voie des héros, tout en aidant ceux dans le besoin.