Team Manga | L'actu manga - anime - jeux vidéo - cinéma
Accueil » Demon Slayer – Tome 5 : La Danse du Dieu du Feu

Demon Slayer – Tome 5 : La Danse du Dieu du Feu

Aujourd’hui, Panini manga libère le tomes 5 de Demon Slayer et on a enfin la suite de l’arc le plus violent du manga jusqu’à présent !

Ce tome est celui dont est adapté la scène de l’épisode 19 qui avait mis en émoi les spectateurs (la série est disponible sur Wakanim !). Je dois dire que moi-même je m’étais levé, ne pouvant tenir en place devant un passage aussi épique…

Tanjiro et Inosuke se retrouvent nez à nez avec le père de la famille des démons araignées. On le suspecte d’être une des 12 lunes démoniaques, les démons les plus puissants de Muzan. Juste avant, un grondement de tonnerre se fait entendre : c’est Zenitsu qui a battu l’un des démons. Il se retrouve dans un état critique entre la vie et la mort. Du côté de Tanjiro et Inosuke, cela promet d’être un combat très difficile pour nos deux amis…

Dans la continuité du tome 4, c’est un enchainement de retournements de situations, de chorégraphies et découpages ingénieux.

Une séparation soudaine et des combats violents en un contre un. Pour nos apprentis chasseurs de démons, ce n’est pas une mission facile, surtout que leurs adversaires sont plus puissants que jamais.

La situation est désespérée et ça se ressent vraiment. Les personnages sont blessés et acculés et ils vont devoir se dépasser pour s’en sortir. Leurs péripéties pourraient se terminer à n’importe quel instant.

Sueurs froides, haut-le-cœur, tristesse, rage, espoir et désespoir. Toutes ces émotions se transmettent au travers des cases. L’arc nous prend aux tripes et ne nous laisse aucun repos. La cruauté est toujours au rendez-vous et contribue à l’ambiance lourde des évènements.

Le trait cru et la mise en scène de Gotouge nous happe. Certaines scènes sont douces, voire féériques, ce qui est en contraste total avec la situation actuelle. C’est vraiment un gros plus, car le côté cruel n’en est que plus renforcé. Les visages sont toujours plus expressifs et un peu plus détaillés.

Les trames sont bien utilisées et nous donnent l’impression d’étouffer. De ce fait, la forêt devient une prison sans aucun échappatoire pour nos amis.

Le rythme est très bon et les combats ne sont ni trop rapides, ni trop longs. Tout ce qu’il faut pour apprécier les chorégraphies et le déploiement de techniques, ainsi que le développement de Tanjiro (et par extension, du scénario).

Une évolution du dessin par rapport au tome 1 est donc notable et les efforts de mise en scène sont très appréciés. Même si on sent quelques moments de flottements, tout ça tend à s’améliorer et on ne peut que souhaiter le meilleur pour la suite !

Le tome 5 est disponible dès aujourd’hui et on sait qu’ils sont souvent en rupture de stock dès leur sortie, alors vous savez ce qu’il vous reste à faire !