Team Manga | L'actu manga - anime - jeux vidéo - cinéma
Accueil » The Promised Neverland Tome 12 : Le calme avant le tempête

The Promised Neverland Tome 12 : Le calme avant le tempête

Si les derniers tomes de la série laissaient plutôt à désirer, The Promised Neverland marque sa transition vers un nouvel arc avec ce tome et semble bien déterminer à redorer son  blason. Alors, le pari est-il réussi ? C’est ce que nous allons voir tout de suite!

Décidés à délivrer l’ensemble des enfants prisonniers des fermes et à conclure une nouvelle promesse, Emma et les siens se mettent en quête des “Sept Murs” Grâce aux informations dont ils disposent, ils partent pour Cuvitidala où une étrange révélation les attend… Mais au même moment, Peter Rand, qui a découvert la destruction de Goldy Pond, lance ses hommes sur leur piste !

Nous nous étions arrêté sur l’affrontement entre Emma et son groupe contre le terrifiant Leuvis. Le combat touche enfin à sa fin, se soldant par une victoire in extremis de nos héros sur les braconniers. L’espoir renaît chez les enfants de Grace Field, qui commencent à entrevoir la défaite des démons et de Minerva.

On constate dans ce tome un certain retour au calme, il prend le temps de replacer les choses dans leur contexte. On en vient rapidement à dire au revoir à Goldy Pound pour se tourner vers l’avenir. Cependant, avant cette séparation déchirante, l’auteur ne manque pas de conclure une dernière fois son arc avec la révélation du passé de Lucas, le seul rescapé de cet enfer.

YAKUSOKU NO NEVERLAND © 2016 by Kaiu Shirai, Posuka Demizu/SHUEISHA Inc.

Ce douzième tome marque également le retour du fil rouge, trop longtemps éclipsé par les récents évènements. Car si les choses avancent doucement mais sûrement, ce tome est néanmoins riche en sensations. Les secrets de Minerva se dévoilent de la plus funeste des manières, et un nouvel antagoniste fait son entrée : James Ratri. Ce dernier compte corriger les enfants-bétail comme il se doit.

Souvent éclipsé par Demizu Posuka et son superbe trait, le talent du scénariste Kaiu Shirai est pleinement appréciable dans ces chapitres. Jonglant avec les flashback, les pauses et la tension, The Promised Neverland se permet d’ajouter une touche tragique à un récit complet et bien ficelé.

YAKUSOKU NO NEVERLAND © 2016 by Kaiu Shirai, Posuka Demizu/SHUEISHA Inc.

En conclusion, ce tome redresse doucement la barre et relance la série, avec une certaine habilité. Reste à voir si les suivants transformeront l’essai, ou plongeront complètement.