Team Manga | L'actu manga - anime - jeux vidéo - cinéma
Accueil » Jagaaan tome 7 : “L’atomic punk” contre les semi-détraqués !

Jagaaan tome 7 : “L’atomic punk” contre les semi-détraqués !

Depuis ce mercredi 19 février, la maison d’édition Kazé vous propose de trouver le tome 7 de la saga Jagaaan ! Les mots d’ordre ? Gore et combats écœurants !

« Désormais membre du S.K.A.T., c’est armé d’un nouveau réacteur que Jagasaki se lance à la poursuite de deux semi-Détraqués semant des cadavres sur leur passage. Persuadé que rien ne peut légitimer un meurtre, il commence pourtant à revoir sa conception de la justice quand il comprend peu à peu les motivations des coupables… Tuer peut-il se révéler excusable ? »

Couverture du tome 7 de Jagaaan
JAGAN © 2017 Muneyuki KANESHIRO, Kensuke NISHIDA/SHOGAKUKAN

Pour ce tome, Muneyuki Kaneshiro (scénariste d’Akû, le chasseur maudit / Billion Dogs ou encore Jeux d’Enfants) nous offre une chasse à l’homme sans relâche par Jagasaki et son tout nouveau partenaire qu’on découvert dans volume précédent, Takemitsu Mikazuchi, contre un duo de semi-détraqués à l’allure assez enfantine composé de Ryô Takemura et Giichi Imoto. Ces-derniers ont accepté de devenir des semi-détraqués suite à la proposition de Chiharu mais également par désir de vengeance envers ceux qui les ont maltraité et martyrisé tout le long de leurs années de collège/lycée.

Va donc démarrer, pour nos deux anciens amis du collège, une petite aventure qui aura pour but d’éliminer tous leurs harceleurs passés, en finissant par celui qu’on peut considérer comme le clou du spectacle : Bandô, ex-harceleur et aujourd’hui, avocat véreux et imbu de lui-même. Mais, tout ne se déroulera pas comme prévu, notamment à cause de l’intervention de Jagaaan et Mikazuchi

Au niveau des dessins, le travail du monstrueux Kensuke Nishida (dessinateur qui a travaillé sur I am a hero in Nagasaki) fait encore mouche : des chara-designs qui collent encore et toujours à cette ambiance sanglante propre au seinen qu’est Jagaaan et un bon nombre de double-pages, toutes plus belles les unes que les autres.

Page du manga représentant Bandô se prenant une droite par Jagaaan
JAGAN © 2017 Muneyuki KANESHIRO, Kensuke NISHIDA/SHOGAKUKAN

De plus, ce qui rend la lecture de Jagaaan si intéressante et plaisante, ce sont également les thématiques fortes que le manga aborde et tous les points de vue qui peuvent y être liés, qui y sont exposés. Le tome 7 est surtout axé sur l’envie de justice et de vengeance dans un cadre bien particulier : celui du harcèlement scolaire. Tout d’abord, la notion de justice qui est retournée maintes et maintes fois : comment concrètement la définir puisqu’elle semble si subjective ?

Dans le cas de nos malheureux Ryô et Giichi, c’est tout le harcèlement qu’ils ont subi étant jeunes, l’impuissance à laquelle ils ont fait face à ce moment-là et par la suite, mais surtout le fait de voir que leurs anciens bourreaux mènent à présent la « belle vie », occupés par leurs mariages et leurs enfants, qui les ont poussé à vouloir se rendre justice eux-mêmes. Mais, dans une société qui attend que les maltraités acceptent leur sort en silence, est-il acceptable de reprocher à ces mêmes maltraités de vouloir passer à l’acte quand personne ne l’a fait pour eux ? Inversement, est-ce que les divers bizutages subis à l’époque peuvent justifier les crimes commis par vengeance aujourd’hui ?

beng beng
JAGAN © 2017 Muneyuki KANESHIRO, Kensuke NISHIDA/SHOGAKUKAN

Différentes questions qui trottent dans la tête du lecteur à la fin du combat entre la S.K.A.T et les deux semi-détraqués, mais pas que ! Tout comme le lecteur, l’auteur de l’atomic punk se voit partagé entre diverses émotions et se voit, encore une fois, remettre en question la raison pour laquelle il est devenu un détraqué. Mais, pas de panique, Belle sera là pour lui faire prendre l’air lors d’une sortie au Deader Land qui va s’annoncer plus mouvementée que prévue…

Alors, n’oubliez pas de prendre vos baskets les plus confortables pour découvrir le fameux parc d’attraction Deader Land le 22 avril 2020 ! Au programme du tome 8 : rendez-vous en amoureux pour Jagasaki et Belle, ainsi que le retour tant attendu de notre sympathique colloc’ menée par Airi !