Team Manga | L'actu manga - anime - jeux vidéo - cinéma
Accueil » Imperium Circus Tome 1 – Que le spectacle commence !

Imperium Circus Tome 1 – Que le spectacle commence !

KuroTsume, partenariat entre l’éditeur français Kurokawa et le créateur de figurine et statuettes Tsume a été annoncé il y a quelques mois de cela maintenant et les premiers fruits de cette collaboration sont désormais disponibles en libraire. Deux mangas français, Imperium Circus et Ragnafall tous deux étant paru le 9 Janvier 2020.

Ici, nous parlerons d’Imperium Circus, manga écrit par Alexandre Desmassias et dessiné par Robin Dall Armellina et Codaleia. Si vous voulez connaître notre avis sur Ragnafall, il est disponible ici.

Rejoignez les artistes dans l’arène ! Le Cirque du Chapelier
Léo ne rêve que d’une seule chose : monter son propre cirque avec son ami Nathaniel. Pour cela, il doit tout d’abord se libérer du contrat qui le lie au Cirque du Chapelier.
L’opportunité se présente lorsque la Commission décide d’organiser un Underground Circus entre le Cirque du Chapelier et celui du Marquis Bleu.
Sombre, violent… Léo va apprendre à ses dépens que le monde du cirque est impitoyable…

Ce premier volume de Imperium Circus nous présente un univers assez original, celui du cirque. Du moins, sa version très shonen, où les différents saltimbanques s’avèrent aussi être des combattants hors pair. Les différentes troupes se battent les unes contre les autres, le gagnant remportant le droit de s’installer et faire son spectacle dans la ville. C’est dans ce monde qu’évoluent les héros du récit, Léo et Nathaniel, qui travaillent pour le cirque du Chapelier malgré eux. En effet, ils se sont fait piéger par des contrats bidons et son forcés à combattre contre le cirque du Marquis Bleu dans des matchs d’exhibition servant uniquement à montrer la force de leur adversaire pour amuser les hautes placés de la société. C’est l’Underground Circus.

Les différents personnages utilisent des techniques provenant de l’ostend, une sorte d’énergie qu’on retrouve dans tous les mangas du genre. Les façons d’utiliser l’ostend sont nombreuses et permettent beaucoup de choses qui peuvent s’avérer très intéressante. Les pouvoirs pourront être riches et variés, avec des possibilités infinies. Reste à voir ce que les auteurs en feront dans la suite de l’œuvre, mais dans ce premier tome, ce sont bien ces techniques qui rendent les combats intéressants. Par exemple Léo qui vient à peine de réveiller ses pouvoirs balance des animaux de cristal tandis que son adversaire utilise des bulles pour les enfermer. D’ailleurs, si vous voulez plus de détails sur l’ostend et l’univers du manga, le site officiel vous expliquera tout cela bien comme il faut.

À la lecture des chapitres on peut ressentir une grande inspiration de Karakuri Circus, manga utilisant aussi le thème du cirque pour mettre en place des combats, mais surtout de Hunter x Hunter, tant pour l’ostend qui fait penser au nen dans la variété des pouvoirs, que pour les combats très stratégiques.

Le titre respire le nekketsu, l’objectif de Léo étant de créer le plus grand cirque du monde, ce qui rappellera bien sûr les buts des plus grands héros du genre. Cependant, un événement en plein milieu de ce tome va bouleverser le cours de l’histoire. Alors que le lecteur s’attend à une histoire banale de deux héros qui souhaitent se libérer de leurs chaînes pour réaliser leurs rêves ensemble, les auteurs décident de tuer Léo, purement et simplement. On espère que ce soit une mauvaise blague, qu’il va se réveiller jusqu’à la fin, mais non, c’est bien la dure réalité, le personnage principal est juste… MORT ?! Tuer son héros dès le premier tome, de quoi choquer le lecteur qui commençait à s’attacher au personnage de par sa situation complexe et son rêve explicite. Si le héros meurt dés le début, alors tous les personnages ont une épée de Damoclès au dessus de la tête. Nathaniel reprend le flambeau et va parcourir le monde pour réunir sa propre troupe et réaliser le rêve de son défunt ami, créer le plus grand cirque du monde !

Si le manga ne jouit pas de magnifiques dessins qui sont tout de même assez correct, mais parfois approximatifs, il possède au moins un univers riche et original que les auteurs ont réussi à mettre en place dés le premier chapitre. La mort brutale de Léo donne une saveur particulière à la lecture de ce premier volume. Une sorte d’amertume qui nous donne juste envie de voir Nathaniel renverser les codes qui régissent ce monde et réaliser le rêve de son ami. Le message principal que veulent nous faire passer les mangakas étant certainement que si tu n’aimes pas ton monde, s’il te fait souffrir toi et les tiens, alors fait en sorte de changer les règles du jeu et réalise tes rêves. C’est ce que notre héros fera en se libérant de l’emprise de Nilias et de son cirque.

Une chose est sur c’est qu’avec ses choix scénaristique audacieux, Imperium Circus n’est pas le shonen classique auquel on pouvait s’attendre. Voyons ce que la suite des aventures de Nathaniel nous réserve, le deuxième tome est prévu pour le 11 juin 2020 chez KuroTsume !