Team Manga | L'actu manga - anime - jeux vidéo - cinéma
Accueil » Les 7 Ninjas d’Efu Tome 2 – Le démon au visage humain

Les 7 Ninjas d’Efu Tome 2 – Le démon au visage humain

Nous avons récemment parler du premier volume des 7 Ninjas d’Efu de Takayuki YAMAGUCHI, nous continuons donc dans cette lancée avec le deuxième volume.

Kakugo est un jeune barbare de la vallée Hagakure. Kaizô et Iori sont deux opposants de Ieyasu Tokugawa, le nouveau commandant suprême. Alors qu’ils fuient sa milice pour se cacher dans la vallée, le village de Kakugo les recueille et leur propose de quoi survivre. La milice finit par les retrouver, ce qui cause la mort de Kakugo. Comme 6 autres personnes, à sa mort, il a la possibilité de revenir sur terre en devenant un ninja Onshin, doté d’une puissance phénoménale. Il devra, avec sa lame, se venger de ceux qui ont porté atteinte à sa vie.
Cependant, sept guerriers de l’ombre font leur apparition. Ce sont les sept lames d’Efu, les Ninjas Onshin !

Dans ce tome-ci, l’auteur met entre parenthèse l’histoire de Rin et Ginko pour nous présenter encore une fois de nouveaux personnages. Rikka la fille de la forêt et Ashuramaru, qui d’apparence pourrait faire peur, alors que c’est un grand gentil. Ce dernier est un sumo, possédant un démon dans son dos que l’on nomme Ashura, dont il tire son nom d’ailleurs. Ici, le sumo est présenté comme un sport noble, où ceux qui le pratiquent sont des combattants de guerre de grande renommée. C’est d’ailleurs le cas réellement au Japon, où les personnes pratiquants ce sport national sont respectés de tous. Au travers de Ashuramaru, l’auteur nous montre la noblesse du sumo, la première fois depuis le début de l’histoire où un homme se bat pour le bien, malgré ses démons.

Dans Les 7 ninjas d’Efu, tous les personnages peuvent mourir à tout moment et ce tome nous le démontre bien, ce qui installe une véritable tension chez le lecteur. On peut également constater que n’importe quel personnage peut s’avérer être très puissant, par exemple, quand Rikka, présentée comme jeune et chétive mais très habile, laisse sa colère s’exprimer et devient une véritable ninja.

Ce volume nous montera aussi que les démons sont présents sous toutes les formes. Harara, vers la fin de ce tome, s’avère être le personnage le plus puissant vu à ce jour, ainsi que la plus grande menace qui soi. Un démon ni homme, ni femme, pouvant prendre n’importe quelle apparence. Il rentre dans les rangs du shogun Ieyasu pour une raison qui nous est encore inconnue, et tendra un piège à Kakugo et Iori qui font leur grand retour à la toute fin de ce volume, ENFIN ! Ils n’étaient plus apparus depuis le début, le manque se ressentait, ce qui renforce le sentiment de satisfaction quand le lecteur retrouve enfin ces personnages.

La surenchère de violences tout au long de l’histoire donne ce sentiment d’angoisse, de peur car tout peut arriver. Mais avec ce cliffhanger de fin, nous pouvons nous demander de ce qu’il adviendra de nos deux héros qui vont faire face à un ennemi surpuissant et qui n’a aucune pitié. Réponse dans la suite des 7 Ninjas d’Efu !

Les 4 premiers tomes de la série sont à retrouver chez les éditions Meian.