Team Manga | L'actu manga - anime - jeux vidéo - cinéma
Accueil » Doppelgänger Tome 1 – Rencontre avec soi-même

Doppelgänger Tome 1 – Rencontre avec soi-même

Doppelgänger est un manga de TAMAKI Vanessa Chihiro paru en 2014 au Japon et terminé en 4 tomes. Le premier tome de la série est sorti en France en janvier 2020 chez Kazé.

Accusé à tort dans l’affaire des meurtres en série de sculpteurs perpétrés le long de la ligne Yokohama, Makoto Kenzaki est exécuté. Par un coup du sort, céleste ou diabolique, il se retrouve projeté dans le temps juste avant que les crimes ne soient commis ! Pour empêcher les meurtres à venir et se venger du véritable assassin, le Makoto Kenzaki du futur choisit comme partenaire… son double du passé ! “Kenzaki du futur” et “Kenzaki du passé” vont alors se liguer pour enrayer l’affaire et poursuivre le coupable de cette énigme criminelle à suspense.
L’enquête des deux alter ego contre le destin débute maintenant !

Le premier tome de Doppelgänger donne directement le ton du manga, on fait la rencontre de Makoto Kenzaki, un jeune sculpteur commençant à se faire connaître. Accusé d’une série de meurtres, toutes les preuves semblent l’accabler, faisant de lui le suspect idéal de cette affaire. Pourtant innocent, il croupit derrière les barreaux pendant 11 ans, avant d’être condamné à mort par pendaison. C’est là le point de départ de l’histoire. Au moment de mourir, il est inexplicablement propulsé 11 ans dans le passé, juste avant les fameux meurtres qui lui ont coûté sa propre vie. On apprend alors que les victimes sont en réalité d’anciens amis du personnage, des camarades de classe aux Beaux-Arts.

Bien décidé à mettre les choses au clair, il va chercher de l’aide auprès de son lui du passé pour résoudre ce mystère ensemble. Le but de son homologue est de sauver les victimes, notamment une jeune fille du nom d’Hikari Natsuki, qu’il aime en secret. Le Kenzaki du futur quant à lui, ne cherche qu’à se venger de la personne qui lui a fait porter le chapeau pour toutes ses atrocités.

Les deux personnages sont liés d’une manière pour le moins étrange, quand le Makoto du passé se met à pleurer, alors celui du futur fait de même. Une situation inexpliquée, tout ce que nous savons, c’est qu’il y a un phénomène de doppelgänger, un alter ego ou sosie parfait, un dédoublement de personnalité d’un même individu. Et toute personne croisant son doppelgänger est vouée à… mourir.

Pourtant similaires, les deux Kenzaki sont très différents, une dualité créée par la différence de leurs objectifs et expériences. Si le Kenzaki du futur connaît parfaitement son ancien lui, le Kenzaki du passé n’a jamais enduré l’enfer de la prison et de la mort. Il est donc intéressant de voir ces deux personnages évoluer ensemble, l’auteur a d’ailleurs eu la brillante idée de les faire se mettre d’accord pour que l’un s’appelle Kenzaki et l’autre Makoto, un bon moyen de ne pas perdre le lecteur.

Au milieu du tome, l’œuvre s’inscrit pour de bon dans un registre policier. On suit l’enquête des deux héros avant que le drame n’arrive. La première piste réside dans le fait qu’il y a eu un accident aux Beaux-Arts il y a plusieurs années de cela. Un incendie dans l’école a coûté la vie à leur professeur qui était un artiste de renom. Les principaux accusés étaient le groupe d’amis de Kenzaki qui ont été tués, ainsi que notre héros lui-même. Le meurtrier souhaite-t-il venger ce professeur ?

Le premier tome de Doppelgänger est plutôt oppressant, avec un rythme assez soutenu ne laissent pas le temps de s’ennuyer. Malgré une touche horrifique par moment, notamment pendant les meurtres, le manga reste tout public, même s’il vise clairement un public plutôt adulte. Entre l’assassin, son mobile et le saut temporel de Kenzaki, les mystères s’accumulent et on a hâte d’en savoir plus. Le second volume devrait sortir le 13 mai 2020 aux éditions Kazé.