Team Manga | L'actu manga - anime - jeux vidéo - cinéma
Accueil » Riku-Do Tome 19 – La ceinture OPBF !

Riku-Do Tome 19 – La ceinture OPBF !

Riku-do est un manga de boxe, écrit et dessiné par Toshimitsu Matsubara. Prépublié de 2014 à 2019 dans le Young Jump, il parait en France aux éditions Kazé. Nous parlerons ici du tome 19, dernier en date.

En battant “l’Étoile des Philippines”, Riku a décroché son ticket pour le titre OPBF. Dernier obstacle avant la conquête de cette ceinture dont il rêve tant : son meilleur ennemi, Kaede Hyôdô ! Mais alors qu’il se prépare pour le combat le plus important de sa carrière, Riku voit sa mère, au seuil de la mort, ressurgir dans sa vie !

Après un passage aux Philippines, Riku remonte enfin sur les rings japonais. C’est le combat de sa vie qui l’attend, dans le quel il va devoir faire face à son rival Kaede. Mais la récompense n’en sera que plus belle, le gagnant repartant avec la ceinture OPBF, dont notre héros rêve tant.

Malheureusement, le passé tragique de Riku refait surface au pire moment. Alors qu’il doit se préparer pour son match, il apprend que sa mère n’a plus longtemps à vivre et on lui demande de s’occuper d’elle. Un dilemme de taille, qui montre à quel point le personnage a mûri, loin du gamin insensible qu’il était. D’un côté son rêve, de l’autre son unique famille, les deux occasions ne se représenteront pas. Le jeune boxeur, persuadé que revoir sa mère après tout ce temps ne fera de bien ni à l’un, ni à l’autre, décide de continuer à faire passer la boxe avant tout.

Bien que Toshimitsu Matsubara ait énormément humanisé Riku, il ne compte pas faire changer son personnage si loin dans l’histoire, une bonne décision qui permet à l’œuvre de garder sa force et son impact.

Comme liés par le destin, Kaede se heurte lui aussi à sa famille. On en apprend plus sur son passé grâce à un long flashback. Sa mère a perdu la vie pendant l’accouchement et son père l’en a toujours tenu pour responsable. Le fils Hyôdô évoluant désormais loin du club familial fait la rencontre de Yoneda, son nouvel entraineur. Ce dernier l’aide à mieux comprendre son amour pour la boxe tout en le poussant à son maximum en vue du combat.

C’est donc une opposition chargée d’émotions qui se dessine, les deux adversaires traînant derrière eux la mort et la souffrance. Les poings meurtriers de Riku et sa détermination suffiront-ils à enfin mettre la main sur la ceinture tant désirée ? Et s’il réussissait à s’en emparer, que fera-t-il ensuite ? Si près du but, Riku peine à être au rendez-vous et n’a de cesse de douter. Il doute de ses capacités, de ses choix, il s’inquiète pour une mère qu’il veut tant détester. Allant jusqu’à désobéir au coach Baba, on voit vraiment Riku perdre ses moyens. Du côté de Kaede, on trouve les mêmes doutes et les mêmes questionnements, accentuant la dualité entre les boxeurs.

Ce combat tragique est sublimé par le trait de Matsubara, qui continue à nous en mettre plein les yeux après 19 tomes. Loin du côté “edgy” des premiers tomes, la violence omniprésente dégage une certaine sobriété, les personnages sont mis à nus dans une pudeur étonnante. Alors qu’il serait facile de transformer ce volume en un tire-larmes, l’auteur préfère nous ressentir le choc des personnages. Tout au long du combat, les personnages se brisent, comme du verre, une manière de montrer la fragilité de ces deux garçons pourtant si robustes.

Si ce 19ème tome nous quitte sur un suspens insoutenable, il faudra attendre le 27 mai 2020 pour mettre la main sur le suivant, toujours aux éditions Kazé. Les thématiques abordées laissent présager le pire pour notre héros. Il est désormais difficile d’imaginer une fin heureuse pour Riku, qu’il gagne ou perde ce combat.