Team Manga | L'actu manga - anime - jeux vidéo - cinéma
Accueil » Walking cat Tome 1 – C’est l’apo-cat-lypse !

Walking cat Tome 1 – C’est l’apo-cat-lypse !

Walking Cat est une oeuvre parue en 3 volumes au Japon en 2018 écrite par Kitaoka Tomo. Le premier tome sortira en France le 26 juin aux éditions Kana.

Depuis que les zombies sont apparus en ville, tout est parti en vrille. Jin, un homme dans la vingtaine, fait de son mieux pour survivre seul dans ce chaos. Un jour, alors qu’il approche d’une petite bourgade, il croise un chat blanc, déambulant, nonchalant, au milieu des morts-vivants. Inquiet de le voir si vulnérable, Jin sauve le chat des griffes des zombies à ses trousses. Peut-être pour le remercier, le chat blanc guide Jin vers la maison de ses maitres, un couple de personnes âgées encore saines. D’abord méfiant, le mari fini par accepter d’héberger Jin pour la nuit lorsqu’il voit que ses chats lui accordent leur confiance. Le lendemain matin, le chat blanc, prénommé Yuki, se faufile dans le sac à dos de Jin pour partir à l’aventure avec lui, à la recherche de son épouse disparue… 

Le titre à l’inspiration de The Walking Dead est le résultat d’un pari réussi pour Kitaoka Tomo : allier une invasion de zombies post apocalyptique à un félin réconfortant, représentation claire de tout ce qu’il y a de plus vivant. Jin Yahiro, notre héros survivant, fera équipe avec Yuki, un chat dans un but précis : retrouver Satoko, l’amour de sa vie, qu’il a perdue au moment de la catastrophe. Animé par l’amour et la dévotion demeurant pour sa femme, Jin trouvera la force et l’espoir qui lui sont nécessaires à sa quête en Yuki.

Au-delà du désespoir et du désenchantement vécu par Jin, qui pourrait expliquer de façon rationnelle son attachement soudain à un simple animal, le lecteur s’envole rapidement vers d’autres horizons bien plus sentimentaux et poétiques : Yuki est l’allégorie de la vie et pas seulement parce que les chats en ont neuf. Ils représentent la pureté et l’innocence restante en ce monde post apocalyptique, des qualités lui rappelant sa femme et l’amour qui lui reste pour elle.

La relation entre Yuki et Jin donne à ce manga post-apo la touche de tendresse et de poésie qu’il lui fallait pour se différencier dans sa catégorie. Outre le scénario simple et romanesque, qui plaira tant aux férus de drame que d’animaux mignons, le rythme de lecture est subtilement calculé pour ne jamais laisser au lecteur le temps de s’ennuyer, notamment grâce à des chapitres très courts contant une histoire différente à chaque fois. On y fera la connaissance de moult personnages qui tentent tous de survivre du mieux qu’ils peuvent, mettant parfois de côté leur humanité. Cependant, le tome se concentre plus sur les zombies à proprement parler, Yuki pouvant aussi attaquer ces derniers pour protéger Jin allant même se mettre en danger lui-même. La fin du premier tome met idéalement en valeur la relation entre nos deux héros au point d’émouvoir les moins sensibles d’entre nous.

L’auteur possède un trait simple, mais plutôt efficace notamment grâce à l’utilisation du noir et du blanc marquant le contraste entre la vie et la mort. C’est un tome qui se lit très rapidement et la série ne fait au total que trois volumes. Si le premier se concentre sur le danger que représentent les zombies, le deuxième risque de se tourner vers le risque que représente l’Homme. Au final, Walking Cat réussira sans problème à séduire les plus sceptiques qui n’oseraient pas se laisser guider par un adorable félin. La suite s’annonce sympathique et elle est prévue pour le 4 septembre 2020 chez Kana !