Team Manga | L'actu manga - anime - jeux vidéo - cinéma
Accueil » Happiness Tome 10 – N’oubliez pas

Happiness Tome 10 – N’oubliez pas

L’ultime opus de Happiness, écrit et dessiné par Shuzo Oshimi est sorti dans nos contrées le 24 juin 2020 chez Pika.

Makoto s’est réveillé après dix années passées enfermé dans un mystérieux centre médical. Guidé par la voix qui résonne dans sa tête, il finit par retrouver Nora dans un état misérable et irrécupérable. Il parvient à s’enfuir du centre et s’empresse de voler au secours de Yuki. Dans le même temps, Sakurane, le gourou, sombre dans la folie après avoir compris qu’il ne deviendrait pas un dieu. Et alors qu’il est sur le point de transpercer la poitrine de Yukiko, Makoto surgit pour l’en empêcher…

C’est avec ce dixième volume que s’achève l’épopée vampirique de Makoto, qui se réveille après dix ans de sommeil. Yukiko n’a cessé de l’attendre et de penser à lui pendant tout ce temps. Oshimi décide alors de les représenter sous un air juvénile, comme si toutes ses années ne s’étaient pas écoulées et que rien n’avait changé. L’auteur commence le tome de manière très brutale, avec un jeune vampire déchaîné. Une violence que l’auteur arrive à très bien retranscrire de part les plans qu’il décide de montrer, le soin qu’il apporte aux visages de personnages, des gros plans sur eux et des trames qu’il maîtrise à la perfection.

La suite laisse place à une légèreté dont l’œuvre avait vraiment besoin pour mettre fin au récit. C’est une réelle page qui se tourne pour tous nos personnages, que ce soit Makoto, Yukiko, Sudô ou Kiyoshi. Mais pour nous, en tant que lecteur, il est légitime de se demander si Makoto peut reprendre une vie d’humain normal après tout ce qu’il a fait, malgré l’attente de Yukiko ? Le mangaka répondra à cette question dans cette conclusion de façon magistrale, notamment grâce au blanc que l’on peut associer à la pureté de l’âme et les traits d’adolescent qu’ont nos protagonistes. C’est comme si le concept de temps n’avait plus lieu d’être pour eux, comme s’ils étaient restés coincés 10 ans auparavant.

Ce dixième volume est une sorte de long épilogue, très visuel, avec très peu de parole. L’auteur est un expert dans ce qui est de transmettre des émotions à travers son dessin plus qu’à travers les dialogues de ses personnages, comme il a pu nous le prouver dans Les Fleurs du mal, Dans l’intimité de Marie ou encore Les liens du sang.

Ici, l’auteur va conduire ses personnages au travers de leur vie jusqu’à la fin, c’est-à-dire la mort naturelle, en n’oubliant aucun des personnages ayant marqué la série. Une mention spéciale pour la mère de Makoto qui en bouleversera plus d’un tant l’amour pour son fils et la tristesse qui occupe son cœur sont touchants. Le dernier chapitre boucle la boucle du scénario, il se termine par là où il a commencé. Il s’agira désormais de ne pas oublier…

Avec Happiness, l’auteur nous a montré qu’il était aussi capable de nous raconter une histoire dans un autre thème et de façon différente de ce qu’il a l’habitude de faire dans ses mangas. Les 10 tomes sont disponibles aux éditions Pika et on vous les recommande fortement.