Team Manga | L'actu manga - anime - jeux vidéo - cinéma
Accueil » The Killer Inside Tome 2- Qui tuera de nouveau ?

The Killer Inside Tome 2- Qui tuera de nouveau ?

The Killer Inside est un thriller paru aux éditions Ki-oon. L’œuvre, toujours en cours au Japon avec 9 tomes déjà publiés, est écrite par Hajime Inoryu et dessinée par Shota Ito : le premier tome est disponible depuis le 20 février 2020 et le second tome depuis le 18 juin dernier.

Alors qu’Eiji tente de se rappeler ses dernières actions, l’une de ses camarades de classe, Rei Shinmyoji, lui annonce qu’il possède une double personnalité ! Pour l’adolescent, l’explication paraît peu convaincante… jusqu’à ce que la police vienne l’interroger. Il est en effet suspecté du meurtre de la jeune femme retrouvée plus tôt, qui n’était autre que sa petite amie… Seulement, Eiji n’en a aucun souvenir ! Afin de reconstituer le puzzle de sa mémoire, le jeune homme se jette dans la gueule du loup et prend contact avec Sai, un dangereux chef de gang avec qui il semble avoir noué des liens. 

Dans le tome précédent, nous avons pu faire la rencontre d’Eiji, un étudiant en fac à la vie classique et banale, si ce n’est qu’il est le fils du plus célèbre tueur en série japonais, le grand LL. Mort depuis 15 ans, sa mémoire continue de fasciner certains, si bien que son message posthume ait été entendu… mais par qui ? Serait-ce par notre héros qui s’est réveillé un matin auprès de Kyoka, la plus belle fille de sa promo, sans avoir aucun souvenir des soixante-douze heures qui ont précédé cet événement ? Ou alors notre héros se serait-il retrouvé pris au piège par des malfrats aux desseins encore plus sombres qu’il eut imaginé ?

Dans ce tome, nous continuons de voyager à travers les flashbacks de Eiji qui se fait aider par Rei, la cousine de la jeune femme assassinée, qui soupçonne chez lui une double personnalité. Malgré la curiosité de la jeune femme sur le comportement étonnant de notre héros durant ces dernières 72 heures, pour elle comme pour lui, la vérité est bien plus importante. Nos deux inspecteurs en herbe s’aventureront en terrain miné auprès d’un gang, les SKALL, dont l’un des membres, Sai, suscitera de nombreuses suspicions… La motivation de nos héros semble être à toute épreuve : mais au moment où nos compères trouvent une pièce du puzzle et s’approchent de la vérité, un ennemi dangereux saura leur mettre des bâtons dans les roues. La vérité a un coût, Eiji sera-t-il prêt à le payer ?

Ki-oon a su montrer sa passion pour les thrillers à de nombreuses reprises et The Killer Inside rentre parfaitement dans ce catalogue. Les auteurs ont sur leurs épaules une grande pression, pour que l’intrigue ne tourne pas qu’autour du possible dédoublement de personnalités. En effet, si cette théorie qui s’avère vraie, elle laisserait un sentiment de déception, tant c’est prévisible. Malgré tout, avec plus de 9 volumes sortis au Japon, il est possible que s’ajoute des éléments intéressants à ce pan de l’histoire. L’univers s’enrichit avec des organisations criminelles comme la SKALL, qui gère un réseau de prostitution, donnant un nouveau ton et une complexité inattendue à l’œuvre.

Le manga a de nombreux points forts. D’abord, son déroulé est en temps réel : le lecteur découvre en même temps qu’Eiji ce qui lui est arrivé. On en viendrait presque à penser que le lecteur est à la place d’Eiji, voire serait le héros du manga. Cet aspect est très intéressant, car plus Eiji recouvre la mémoire, plus il est troublé, nous mettant dans le flou par la même occasion : cette immersion est donc réussie, ce qui est un ingrédient essentiel pour un thriller ! Le rythme de lecture est aussi extrêmement prenant : les nouveaux éléments scénaristiques s’emboîtent bien avec les anciens et nos héros, accompagnés de divers acolytes, parviennent à brouiller les pistes et à agrémenter nos hypothèses de leurs propres idées.

L’inclusion de flashbacks permet d’apporter une certaine diversité dans la narration et vient offrir un ton plus dramatique à notre récit, notamment dans un thriller où les souvenirs des personnages permettent encore plus d’exacerber leur personnalité. En plus d’une bonne dose de mystères, certains moments de la lecture sont très oppressants et anxiogènes : lorsque Eiji et Rei exécutent leur plan de pénétration dans les bureaux cachés du SKALL, notre cœur n’a fait qu’un tour. Côté dessin, on trouve beaucoup de planches sombres. Shota Io adore jouer avec les lumières : l’utilisation des noirs épais joints à une juxtaposition des plans intéressants donne à ce thriller toute la tension qu’il promet.

Au-delà du mystère, de nombreuses interrogations stimulantes se posent, certaines plus profondes que d’autres. Le sujet de société flagrant est celui de la filiation : sommes-nous le produit exact de nos parents ? Sommes-nous condamnés à être le reflet de leurs erreurs et plus sombres secrets ? Ce plot à la Prodigal Son, série portant sur ce même thème (à voir absolument), est extrêmement pertinent vis-à-vis de la société japonaise où le poids de la famille peut être dur à porter. D’autres questions sont aussi soulevées, notamment en rapport avec la criminalité organisée et l’économie souterraine.

L’interrogation majeure demeure celle entourant l’identité et l’histoire de LL, ce grand tueur en série qui a fasciné et effrayé le pays. On espère avoir la chance de lire des flashbacks concentrés sur ce dernier, qui seront mis en parallèle avec la vie de son fils pour encore plus de troubles et de pistes avec lesquelles enquêter à notre tour. Le tome 3 paraîtra le 1er octobre 2020 en librairie et il nous tarde de continuer nos investigations. Pour tous les fans de thriller : c’est une excellente lecture qu’il ne faut pas louper !