Team Manga | L'actu manga - anime - jeux vidéo - cinéma
Accueil » Tombée du Ciel Tome 1 – Angeloïd

Tombée du Ciel Tome 1 – Angeloïd

Pré-publié dans le Shonen Ace en 2007, Tombée du Ciel s’est enfin posé en France, aux éditions Meian. Écrit et dessiné par Minazuki Suu, le manga est terminé au Japon, en 20 tomes.

Je m’appelle Tomoki sakurai et ma devise est la suivante : « vive la tranquillité ! ». Vous ne pensez pas que rien ne vaut une vie normale ? D’ailleurs, il y a un truc qui sort de l’ordinaire… Je fais souvent le même rêve, où je vois une jeune fille dont je ne me rappelle même pas le visage. Ce n’est rien de plus qu’un rêve et je ferais mieux de ne pas y penser… Mais ce jour-là, un ange est tombé du ciel !

Tomoki Sakurai vit paisiblement à Sorami, une petite ville tranquille dans les montagnes. Seule ombre dans sa vie si calme, un rêve qui revient régulièrement. Il y voit une jeune fille inconnue, avec qui il file un parfait amour, jusqu’à ce qu’elle s’envole. Au réveil, des larmes coulent systématiquement sur son visage. Un phénomène mystérieux, mais qui n’inquiète pas plus que ça notre héros, bien trop attaché à sa tranquillité.

Pourtant, il fait un jour la rencontre d’Eishirô Sugata, un jeune excentrique persuadé qu’un nouveau monde se cache dans le ciel et que ce dernier est en lien avec le rêve de Tomoki. Alors que le “Nouveau Monde” passe au-dessus de leur ville, une magnifique jeune fille vient s’écraser du ciel, sans la moindre égratignure. À première vue humaine, elle arbore cependant deux grandes ailes. Il s’agit d’une Angeloïd nommée Ikaros, une sorte d’être vivant artificiel, ayant la capacité de réaliser les vœux de son maître. Un véritable cadeau du ciel à première vue, mais cet ange n’aura de cesse de perturber la vie si calme de Tomoki.

Ce premier tome est excellent. Il nous accroche à la fois aux personnages et à l’intrigue, en seulement quatre chapitres. Chacun nous raconte une petite tranche de vie, tout en gardant présent le fil rouge autour du mystère d’Ikaros. Le scénario reste pour l’instant assez classique et n’est pas sans rappeler Chobits ou Video Girl Ai, avec l’apparition d’une jolie fille étrange dans la vie du héros. Malgré tout, cette histoire de Nouveau Monde est intrigante et les rêves de Tomoki évoluent au fil du tome. Qui est donc cette jeune fille qui apparaît chaque nuit ?

Tomoki est un obsédé qui ne s’assume pas et il n’hésite pas à abuser des pouvoirs d’Ikaros dans ce sens, ce qui ne manque pas de lui retomber dessus. Les personnages sont drôles et montrent déjà une certaine profondeur, notamment Sohara, l’amie d’enfance du personnage principal, qui ne se cantonne pas au rôle de tsundere de service. Coquin sans pour autant être érotique, le ecchi est bien dosé et n’empiète pas (trop) sur le reste de l’histoire.

Les dessins de Suu Minazuki sont très intéressants. Tantôts cartoon voir SD dans les moments comiques, on trouve pourtant des doubles pages au trait très raffiné, dégageant une ambiance paisible et onirique. Tombée du Ciel sent bon les années 2000, voir 90, avec son chara-design caricatural et sans complexe,  comme l’intello à lunette ou l’innocente à gros seins, sans pour autant paraître réchauffé. Visuellement ce tome 1 est un pur plaisir et on est impatient de voir jusqu’où l’auteur peut pousser son style.

Le tome se conclut sur une question déterminante pour la suite du manga, va-t-on s’orienter sur un ecchi/tranche de vie plutôt classique, ou bien le mystère va-t-il prendre une part plus importante que prévue dans cette belle histoire ? Dans tous les cas, Suu Minazuki compte bien rincer les yeux de ses lecteurs et on a très hâte de lire le tome 2. Déjà 3 tomes sont disponibles chez Meian.