Team Manga | L'actu manga - anime - jeux vidéo - cinéma
Accueil » Ça reste entre nous ! Tome 1 – Un journal plus très intime

Ça reste entre nous ! Tome 1 – Un journal plus très intime

Ça reste entre nous ! est un shōjo en trois volumes par Haru Aoi, paru au Japon en 2018. En France, le premier tome est disponible aux éditions Kana depuis le 28 août. (Aujourd’hui, donc !)

Towako, présidente du Conseil des Élèves, est autant réputée pour sa moralité irréprochable, qui lui vaut la confiance des enseignants et des élèves, que pour sa haine apparente des garçons. Sa rencontre avec Yui, un élève plus jeune, va dévoiler un aspect caché de sa personnalité et engendrer le début d’une relation « interdite ».

Towako Oyanagi est une étudiante hors-paire au dossier parfait et à la réputation irréprochable. Toutes les filles du lycée la respectent, tandis que les garçons la fuient. Pourquoi ? Tout simplement que Towako les déteste ! Cette annonce nous intrigue dès les premières cases et soulève une question : pourquoi ? Une réponse nous est donnée par notre Kaguya 2.0 : « J’ai promis à ma mère de ne pas faire confiance aux garçons ». Heureusement pour nous, ce postulat, loin de nous satisfaire, ne saura résister à la menace que représente le jeune Yui Fukasawa, jeune étudiant turbulent qui trouve le moyen idéal de s’approcher de notre belle ingénue.

En effet, le cancre a mis la main sur un petit carnet dans lequel notre héroïne confie tous ses rêves les plus romantiques. La tristesse de la jeune femme de ne pas pouvoir vivre comme toutes les adolescentes attise la curiosité et le côté taquin de Yui qui se donne pour mission de lui faire vivre tous les éléments se trouvant dans ce carnet (ce qui passe par du chantage, évidemment, ce serait trop beau pour être vrai sinon…). Comment Towako parviendra-t-elle à gérer sa double vie ? Est-ce là la seule réelle menace qui plane sur la jeune femme ?

Le dessin de Aoi Haru nous plonge directement dans une douceur plus qu’agréable avec des belles planches et des jeux de lumière très intéressant. On observe beaucoup de plans rapprochés, notamment sur Towako, habituellement assez stoïque, elle saura s’adoucir au fil des pages pour révéler son vrai visage, celui d’une adolescente encore inexpérimentée et désireuse d’être aimée. Une page rappellera pour les plus vieux (et romantiques) d’entre nous la fameuse scène du baiser derrière le rideau dans le manga Kilari, qui avait fait chavirer plus d’une à l’époque et que l’on retrouve grâce au génie de Yui. Avec un trait aussi plaisant, l’auteur nous garantit un voyage tout en légèreté.

Le scénario qui au premier abord, peut paraître un peu banal voir totalement dépassé, ne l’est qu’en apparence. En réalité, le personnage de Towako permet à de nombreux lecteurs de s’identifier facilement, notamment pour ceux qui n’ont pas toujours eu la chance de vivre une adolescence rêvée ou d’être le héros d’une histoire d’amour au lycée. Le carnet que tient la jeune femme est sa propre catharsis, purgation à laquelle nous assistons et que nous vivons à travers elle. De plus, le manga contient de nombreuses scènes très drôles qui viennent encore une fois montrer à quel point la jeune Towako peut être adorable derrière le rôle qu’elle joue face aux autres.

Le caractère de Yui, très différent du sien, est aussi rafraîchissant, car pour lui, déstabiliser la jeune femme est un véritable plaisir. Il ne loupera pas l’occasion de se moquer des dessins esquissés par Towako dans son carnet qui ressemblent de très loin (de très, très loin) à la réalité qu’elle espérait ! Les deux personnages apprendront sûrement l’un de l’autre et nous apprendrons alors d’eux. D’ailleurs, notre héroïne évolue déjà avec sa « relation » fluette puisqu’elle sera plus en phase avec ses sentiments et ses envies de jeune adolescente, au point de montrer totalement sa vulnérabilité à un garçon, un comportement inimaginable au début du tome ! Ce développement annonce une suite très prometteuse !

La série se termine en 3 tomes et cela se conçoit aisément. Les deux prochains tomes sont attendus avec impatience puisque le cliffhanger final nous laisse sur notre faim. La lecture très rapide et fluide,  saura convaincre même les plus froids et insensibles d’entre nous ! Un shōjo convainquant, dont le second tome sortira le 23 octobre 2020.