Team Manga | L'actu manga - anime - jeux vidéo - cinéma
Accueil » Beastars Tome 11 – Des crocs pour protéger

Beastars Tome 11 – Des crocs pour protéger

Beastars est un manga de Paru ITAGAKI paru aux éditions Ki-oon début 2019 en France. Nous vous parlons de la série depuis quelque temps maintenant et pour ne pas déroger à la règle, voici le onzième tome !

Un drame humain sur fond de thriller animalier ! La tension monte au club de théâtre… Depuis que Legoshi sait que Rizu est un assassin, il ne le supporte plus. La situation explose dans les vestiaires, et les deux carnivores en viennent aux mains… Le combat est interrompu, mais le loup n’a pas dit son dernier mot : le duel final aura lieu le 31 décembre. Il ne lui reste plus qu’à convaincre Louis d’y assister… Un déguisement incongru lui permet heureusement d’approcher le cerf ! Plus que trois jours avant la date fatidique… Face à un adversaire aussi redoutable que le sien, Legoshi a-t-il une chance de l’emporter ?

couverture du tome

Le tome 11 de Beastars commence reprend sur la promesse d’un duel à mort entre l’ours et le loup sous le clair de lune. On en apprend plus sur Rizu, découvrant son quotidien entre ours et son amitié avec Tem, qu’il aurait mangé avec son consentement. Pourtant, ça ne colle pas, quelque chose de malsain se dégage de cette relation. Et pour cause ! Jamais l’alpaga n’a voulu être dévoré. L’ours souffre d’un gros problème psychologique, dont l’origine pourrait bien être la drogue que le gouvernement lui impose.

31 décembre au soir, Legoshi vit ce qui pourrait bien être son dernier réveillon. Il appelle Haru une dernière fois et se fait la promesse de rendre visite à son grand-père s’il survit. C’est d’ailleurs l’occasion pour notre héros d’enfin comprendre comment un dragon de Komodo a pu tomber amoureux d’une louve, étant lui-même épris d’une lapine. L’arbre généalogique de leur famille est catastrophique, comme il le dit si bien.

Rizu et Legoshi se font face, seuls sous un pont. La tension monte rapidement, l’ours prétendant avoir dévoré Pina, de quoi énerver le loup. En réalité, Rizu a simplement enfermé son camarade de classe, quelque chose que Legoshi comprend rapidement, grâce à sa nature calme et réfléchie. Ce duel à mort vient encore un peu plus brouiller la frontière entre carnivore et herbivore, Rizu ne souhaitant pas simplement battre son adversaire, mais aussi le manger. Carnivore contre carnivore, Paru Itagaki brise un peu le manichéisme qui était parfois présent dans les rapports entre espèces. Car si d’un point de vue physique, l’avantage de Rizu est indéniable, ce combat est tout autant idéologique. L’ours pense que ses crocs et ses griffes sont là pour déchiqueter d’autres animaux, tandis que Legoshi s’en sert pour protéger les plus faibles.

Dans le même temps, on assiste au départ de Louis. Ce dernier a pris sa décision, il quitte le Gang des Lions pour retourner à Cherrytown. Malheureusement, son bras droit Ibuki ne l’entend pas de cette oreille. Un dialogue poignant s’installe entre les deux personnages, alors qu’Ibuki tente de croquer son ancien boss. C’est pourtant le lion qui trouve la mort, tué par un autre membre du gang. Comme si la mort de ce personnage attachant n’était pas assez triste, on apprend que c’est bien Ibuki qui avait ordonné à un de ses hommes de l’abattre s’il s’en prenait à Louis. Encore une fois, les animaux de Beastars sont victimes de leurs instincts, un drame qui fait écho à la situation de Legoshi qui a vécu sur le fil du rasoir et de Rizu criminel malgré lui.

Après ce déchirant adieu, l’heure est aux retrouvailles ! Enfin ! Notre cerf se précipite sur le lieu du duel de son ami Legoshi, ce dernier l’ayant invité au spectacle de sa potentielle mort. Le loup retrouve “son” Louis en même temps que le lecteur. Mais le moment n’est pas à la joie, car Rizu domine largement le combat. Impossible pour notre héros de gagner dans ses conditions, Louis décide donc de lui offrir sa jambe en repas, pour lui redonner des forces. La perte de cette jambe est une libération pour Louis. Marquée d’un tatouage lui rappelant son passé d’esclave, ce membre était rattaché à de douloureux souvenirs et à son père. Un message fort, car comme dit Gohin “un changement de physionomie marque un tournant dans une vie”, un adage déjà vérifié par le passé, quand Legoshi s’était rasé les poils à un tournant de sa vie.

Une fois ce repas d’infortune avalé, le lecteur assiste à un véritable power-up de Legoshi, dont le poil s’hérisse comme s’il sortait de Dragon Ball. Le Super Loup est prêt à en découdre, plus puissant que jamais. Un rappel à sa nature de carnivore qui le tourmente tant : aussi bon soit-il, le loup est fait pour la viande. Le second round est explosif, mais c’est finalement Legoshi qui triomphe, et ceci sur tous les plans. L’ours ne peut que comparer son amitié détraquée avec Tem à celle qui unit le loup et le cerf, prêts à mourir l’un pour l’autre. Les deux ont mangé leur ami, mais les situations comme les conséquences sont totalement différentes.

Le tome se conclut alors que Legoshi se fait embarquer par la police, tandis que Louis lui fait la promesse de se revoir à Cherrytown. Un onzième volume puissant et émouvant, avec le départ de Louis et le grand combat de notre héros. Paru Itagaki montrent à ceux qui en doutaient encore, l’étendue de son talent, en réunissant autant de personnages marquants sur les mêmes pages. Avec la conclusion de cet arc, le tome 12, prévu pour le 3 septembre 2020, marquera un nouveau départ pour nos jeunes animaux, qu’on a plus que hâte de revoir.