Team Manga | L'actu manga - anime - jeux vidéo - cinéma
Accueil » So I’m a spider, so what ? Tome 1 – Petite araignée

So I’m a spider, so what ? Tome 1 – Petite araignée

So I’m a spider, so what ? est un manga de Asahiro Kakashi adaptant le light novel du même nom, écrit par Okina Baba. 8 tomes sont parus au Japon depuis son lancement en 2015, tandis que le premier tome sorti en France le 2 septembre, chez Pika.

Je n’étais qu’une lycéenne banale, somnolant en cours, quand soudain… Une brèche s’est ouverte dans la classe, puis tout le monde s’est dématerialisé ! À mon réveil, j’étais réincarnée… en araignée. Une bestiole de niveau 1, coincé dans un horrible labyrinthe où le danger est partout ! Pour survivre me voilà condamnée à améliorer mes compétences en affrontant des monstres comme moi et à fuir des aventuriers rebutés par mon apparence… Qu’on me donne la soluce pour réchapper de cet enfer ! Vite, tant qu’il me reste des points de vie !

Kumoko, notre nouvelle héroïne, est loin de s’attendre à l’aventure ahurissante qu’elle va vivre ce jour-là. Alors qu’elle s’endort en cours, notre passionnée de jeux vidéo verra tout le monde autour d’elle mystérieusement se dématérialiser ! Elle se retrouve alors seule, dans un corps qu’elle découvre en même temps que nous : celui du pire animal sur terre, une araignée ! C’est avec beaucoup d’effroi que Kumoko découvre son nouveau corps, mais pas que : elle est aussi prisonnière d’un donjon qui fonctionne comme les RPG auxquels elle joue ! Avec son caractère effronté et insouciant, elle va devoir trouver comment survivre dans ce labyrinthe infernal truffé de monstres beaucoup plus puissants que la petite araignée qu’elle est. Arrivera-t-elle au bout de ce jeu de survie ?

Le scénario se construit sur un schéma qui ressemble trait pour trait à un JRPG classique : le joueur commence à découvrir le monde qui l’entoure pour pouvoir développer diverses compétences lors de ses interactions. Ainsi, Kumoko développera diverses compétences, la première étant « Analyse niveau 1 », une compétence pas très utile qui deviendra un running gag efficace. Elle développera encore plus de compétences suite à ses divers combats contre des monstres terrifiants (des grenouilles pour la plupart, mais des grenouilles tenaces !). On apprécie particulièrement que l’univers et les capacités s’alimentent mutuellement, ainsi plus Kumoko devient forte, plus on en apprend sur ce monde étonnant.

Ce premier tome se concentre beaucoup sur l’acclimatation de Kumeko à ce nouveau monde : notre héroïne a encore des réactions humaines dans ce corps animal, ce qui est à la fois drôle et réaliste. Ainsi, alors qu’elle devra manger pour survivre, elle craindra une intoxication alimentaire. Quand elle devra affronter un humain pénétrant dans les lieux, elle s’inquiétera pour ses blessures. En bref : la personnalité de Kumoko ne disparaît pas dans ce corps infect. C’est cette dernière qui lui permettra d’avancer dans le labyrinthe, son côté enjoué l’aide à maîtriser le savoir-faire d’une araignée, comme le tissage de toile. Malheureusement, elle a aussi gardé ses défauts, qui ne manqueront pas de lui poser soucis et nous rendent le personnage encore plus attachant.

Encore une fois, on voit qu’une attention toute particulière est portée au côté “jeu vidéo”, avec l’instauration de points de vie, de mana et de points d’endurance. L’affichage de ses barres ajoute une forme de pression sur le rythme de l’histoire, ce qui nous entraîne, nous aussi, dans ce labyrinthe infernal. Heureusement pour nous, nous ne sommes pas une araignée. Quoique Kumeko rendrait presque ça tentant.

C’est une adaptation réussie pour Asahiro Kakashi. Avec un trait plus que plaisant qui reflète parfaitement l’univers « RPG » d’un donjon infernal avec ses longs tunnels et portes sans issue, l’immersion dans le cauchemar (ou rêve) de Kumeko est immédiate. Une très belle entrée en matière, pour le premier tome d’une série prometteuse avec un univers original. Il sera difficile de ne pas tomber sous son charme !