Team Manga | L'actu manga - anime - jeux vidéo - cinéma
Accueil » Tokyo Shinobi Squad Tome 1 – Le Clan Narumi

Tokyo Shinobi Squad Tome 1 – Le Clan Narumi

Tokyo Shinobi Squad est un manga d’action écrit par Yûki Tanaka et dessiné par Kento Matsuura. Fini en seulement trois tomes au Japon, il n’avait pas réussi à trouver sa place dans le Weekly Shonen Jump. En France, c’est Kazé qui l’a tout de même édité et le manga pourrait bien séduire le public français avec son potentiel. Le premier tome est paru le 2 septembre en librairie.

Nous sommes en 2049, Tokyo est devenue la ville la plus dangereuse au monde. La criminalité dans les quartiers a engendré la résurgence de combattants de l’ombre : les Shinobi ! L’un d’entre eux, Jin, sauve un garçon du nom de Enh, qui a hérité d’un parchemin extrêmement convoité. Afin de le protéger, Jin décide de l’intégrer dans son escouade de combattants d’élite. Enh sera-t-il de taille à relever les missions les plus périlleuses de Jin et ses hommes ?

Tokyo Shinobi Squad nous présente un Tokyo d’un futur proche, entre ses grands buildings et les petites ruelles mal famée. Cette ville post-mondialisation tombée en ruine est corrompue jusqu’à la moelle, on y sent une énorme rupture entre les différentes classes sociales. Les forces de police sont impuissantes face à la hausse monstrueuse de la criminalité. Le seul espoir réside dans les Shinobi, sortes de mercenaires aux techniques impressionnantes. Notre héros, Jin Narumi, dirige sa propre équipe, le Clan Narumi.

Point intéressant, là où le Jump nous habitue (surtout en ce moment) a des héros qui progressent en partant de rien, Narumi et son escouade sont déjà connus et reconnus. On le constate dès la première mission, quand leur adversaire se rend compte de qui ils sont et panique. On peut même appliquer ce constat à Enh qui est déjà très impressionnant grâce à sa Technique Mémorielle.

Chaque perso est introduit dans les trois premières missions, tout d’abord le petit Enh, venu de Thailande, qui maîtrise un arcane Shinobi lui permettant de retenir des quantités colossales d’informations en un instant. La seconde met en avant Taiga, sorte de bras droit de Narumi, adepte de la Technique du Tigre Enragé, un peu froid et qui joue la caution “sérieux” du groupe. Enfin, on découvre Papillon, jeune mannequin sexy qui peut contrôler les fils de ses vêtements. Tous les personnages ont l’air attachants, mais on espère que les trois tomes suffiront à les rendre vraiment intéressants.

Le système d’Arcane Shinobi est intéressant et ceux sur plusieurs points. Tout d’abord, ce sont des techniques qui s’apprennent, cela signifie que certains personnages peuvent sûrement en maîtriser plusieurs. C’est d’ailleurs assez bien détaillé, chaque technique voyant son temps d’apprentissage moyen affiché sur une petite fiche. Ensuite, les capacités sont pour l’instant très variées, rappelant un peu les Alter de MHA ou encore le Nen de Hunter x Hunter.

Côté dessin, le travail de Kento Matsuura est vraiment impressionnant pour un auteur débutant. Le chara-design comme les décors sont très réussis et l’action très dynamique. Niveau découpage, il n’y a rien de spécialement original mais ça reste très efficace.

Ce premier tome de Tokyo Shinobi Squad est une très bonne surprise, et on a hâte d’en voir plus. Si certains pensaient avoir affaire à un Naruto du pauvre, il n’en est rien, c’est plus proche de My Hero Academia avec des personnages gris. Les thématiques sont intéressantes, c’est beau, mais en seulement trois tomes, on craint que tout ceci ne puisse s’exprimer pleinement. Le second tome sortira le 11 novembre 2020, toujours chez Kazé.