Team Manga | L'actu manga - anime - jeux vidéo - cinéma
Accueil » Le puissant Dragon Vegan Tome 1 – Un sacrifice qui n’écoute rien

Le puissant Dragon Vegan Tome 1 – Un sacrifice qui n’écoute rien

Le Puissant Dragon Vegan est un manga de fantasy dessiné par Muro Kouichi et écrit par Enomoto Kaisei, avec le chara-design de Shugao. Parue en 2018 au Japon, la série est déjà terminée en 5 tomes, tandis qu’en France, les éditions Soleil ont sorti le premier tome 19 août dernier.

Depuis plus de 5000 ans, vit dans une grotte reculée un dragon inoffensif qui se nourrit exclusivement de plantes. C’est alors que vient le voir Reiko, une jeune fille qui prétend être son sacrifice. Celle-ci est persuadée qu’il est Reivendia, le « dragon maléfique », sauf qu’il ne sait pas voler et n’a pas encore de pouvoir. L’épopée du « seigneur dragon » et de son « sacrifice obsessionnel » pour contrer le roi des démons va alors commercer !

Cette histoire nous est racontée par la douce créature se cachant derrière la jeune fille en couverture : il s’agit du Dragon « vegan » qui mène une vie paisible, sans aucun trouble. Un jour, Reiko, une fillette aux yeux et cheveux sombres, vient lui offrir son âme en guise de sacrifice, ce qui vient troubler sa vie sans ennui. Refusant de la dévorer puisque ce n’est pas dans son régime alimentaire, il fait croire à notre héroïne qu’il a aspiré une partie de son âme. Ce discours, initié pour avoir la paix aura un effet placebo sur la jeune fille qui développe alors des pouvoirs démoniaques extraordinaires, grâce à son « Seigneur Dragon ». Notre créature fantastique tentera de se débarrasser de la jeune fille pour qu’elle retrouve une vie normale, mais la légende qui l’entoure l’en empêche : tout le monde lui répète qu’il est le « Reivendia », le dragon maléfique, serviteur du Roi des Démons… Reiko en est aussi persuadée et pousse alors notre gros lézard à accomplir toute sorte de mission, ce qui chamboule le train-train quotidien de ce dragon original. Les voilà embarqués dans une aventure périlleuse contre ce Roi terrifiant, fondée sur un gros malentendu !

Le pari pour Enomoto Kaisei de créer un scénario drôle et entraînant est réussi : le ton est léger, les gags sont efficaces et les personnages tous très caricaturaux. À plusieurs reprises, « Reivendia » demandera à entendre les légendes l’entourant et aura toujours la même réaction : la stupéfaction, voire l’horreur d’avoir commis ces méfaits. À chaque reprise, ce gag nous fait rire, car il semblerait que notre héros vienne presque d’une autre planète. Il essaye d’ailleurs à plusieurs reprises d’expliquer qu’il n’est pas le Dragon Maléfique et ses échecs cuisants n’ont pas manqué eux aussi de nous faire rire.

Dans le même ton humoristique, le personnage de Reiko est hilarant : cette jeune fille voue une obsession pour son « Seigneur Dragon » et sa simple croyance lui fera développer d’immenses pouvoirs. Elle parviendra à voler (ce que le Dragon ne sait pas faire) et cracher du feu (ce que le Dragon ne sait pas non plus faire). Elle n’hésitera pas à vanter ses mérites, alors que notre héros lui aura gentiment demandé de se débarrasser des ennemis à sa place, ce qui vient encore plus corroborer la personnalité de ce dragon à la douceur incommensurable. Reiko a une personnalité aux antipodes de celle du Dragon Vegan, ce qui la rend encore plus drôle. Très sombre, c’est une jeune fille déterminée à l’instinct guerrier, voire meurtrier.

Le dessin de Muro Kouichi est aussi très intéressant : il vient appuyer tout le volet humoristique de l’œuvre en jouant sur l’agencement des cases, la grosseur des traits et les jeux de lumière tout en créant un univers fantastique à la fois sombre et convivial. Le chara-design de Shugao participe pleinement à ce travail. Le contraste entre les dessins se concentrant sur le visage de Reiko, sombres et oppressant, et ceux sur le Dragon Vegan, plus lumineux et enfantin, rend l’œuvre extrêmement vivante et donne au scénario tout le dynamisme qu’il mérite. C’est réussi !

Le scénario n’est pas que drôle, le mystère entourant les pouvoirs de Reiko est fascinant, puisqu’ils naissent de la conviction que son âme a été absorbée par le Dragon Vegan, ce qui est faux ! Notre héros, qui déteste mentir, sera contraint de poursuivre son mensonge, sous les ordres de Ariante Sword Sylvie, ayant combattu aux côtés de Reiko et du Dragon contre des démons squelettes. La talentueuse guerrière, lors d’un affrontement contre Reiko, conseillera au Dragon d’inscrire cette petite dans une académie spécialisée, car ses pouvoirs sont loin d’être humains… Cet élément scénaristique mystérieux donne à cette œuvre la dose de fantasy qu’il faut pour créer une histoire savoureuse.

La série ne fait que 5 tomes, ce qui peut être une bonne chose pour un scénario à dominante comique. En évitant les redondances, on espère que ce nombre très limité de volumes permettra à l’histoire de se développer pleinement. En tout cas, ce premier tome nous aura permis de nous attacher à nos deux acolytes ! Avec la période d’Halloween qui approche, cette douce dose de fantasy et de mystères saura amplement satisfaire les lecteurs. Le tome 2 sera disponible en librairie à partir du 4 novembre prochain, toujours chez Soleil !