Team Manga | L'actu manga - anime - jeux vidéo - cinéma
Accueil » Called Game Tome 2 – Une paire de roi

Called Game Tome 2 – Une paire de roi

Called Game est un shōjo de Kaneyoshi Izumi publié France par Kazé. Lancée au Japon en 2018, elle y compte déjà 4 tomes. Le tome 2 est disponible en France depuis le 9 septembre dernier !

Surnommée Violette par son entourage, la princesse Alna s’accoutume à sa nouvelle identité chevaleresse. Mais si elle fait de son mieux pour protéger Camilla des intrigues de la cour et des cinq autres prétendantes, la lutte pour le trône compte sa première victime. Suite à cette mort, la guerre est déclarée avec la deuxième reine ! Pendant ce temps, le jour du bal se rapproche : le voile qui entoure le mystérieux roi de E va-t-il être levé ?

Souvenez-vous : nous avions fait la rencontre de la Princesse Alna, se faisant passer pour la chevalière Camilla, surnommée Violette, dans le but d’infiltrer la sélection organisée par le roi du pays de E. Oui, c’est compliqué. La tâche n’est pas simple, surtout lorsque Dame Anne, la deuxième reine, décide de garder un œil sur notre héroïne et d’éliminer toute rivale. C’est suite à l’exécution de la douce et effrontée Lizzy que Violette a juré de préparer sa vengeance et de tout faire pour empêcher l’accession de Dame Anne. Ce tome nous invite à poursuivre ce périlleux jeu de Cour. Bien décidée à mener la vie dure à Anne, elle n’hésite pas à se tourner vers Dame Catherine, première Reine en lice, la seule ayant autorité du Clergé, pour l’avertir des desseins de la « Sorcière au visage d’Ange ».

La tâche est compliquée, et Arthur, le beau guerrier, ne manque pas de le faire savoir à notre chevalière préférée (d’une façon très attendue). Après quelques tentatives, les efforts de Violette sont récompensés : Dame Catherine demande à ce qu’Alna (la fausse Alna) passe seconde reine, volant ainsi la place de la manipulatrice Anne, pour le plus grand bonheur de Violette. Notre duo rencontrera alors le Roi Kay du Royaume de E, au physique on ne peut plus familier… Seulement, la victoire est de courte durée pour Violette qui se fait enlever par un mystérieux personnage ! Edward est bien déterminé à la retrouver et demande de l’aide au Roi… Arthur ? Et oui : Arthur a lui aussi usé du même stratagème que Violette en changeant sa place avec son cousin ! En acceptant la requête de son allié, il se met à la recherche de sa « dulcinée », laquelle vit très mal son enlèvement. Les larmes de notre héroïne vont pousser Arthur à faire une alléchante proposition…

Le tome 2 de la série entend bien installer l’intrigue et ses enjeux. L’ambiance n’est pas amicale, au contraire : cette sélection est anxiogène et la stratégie d’Alna et Camilla s’annonce de plus en plus fragile. Nous rencontrons alors un mystérieux noble qui voit en Violette quelqu’un de bien plus haut placé qu’une chevalière : avoir un tel personnage en plus ajoute la dose de pression qu’on attendait ! Elle pèse surtout sur Camilla (la fausse Alna), qui doit apprendre à se débrouiller seule face au Roi Kay, qui ne la laisse pas indifférente. Leur changement d’identité ne fera pas long feu et la vérité ne devrait plus tarder à éclater : cette attente s’annonce pesante pour nos personnages, mais excitante pour nous lecteurs !

Le développement des personnages n’a pas non plus été laissé au hasard. Ce tome assoit encore plus la noirceur de Dame Anne, puisque c’est spécifiquement ce pourquoi elle a été invitée à participer… et ce pourquoi un mystérieux personnage exige sa victoire. On se demande donc très facilement comment Violette arrivera à se débarrasser d’elle, car une chose est sûre : elle est dangereuse.

L’enlèvement de Violette permet à Kaneyoshi d’explorer une nouvelle facette de sa personnalité, laquelle est révélée en début de tome : la jeune femme se sent coupable et faible de n’avoir pas pu sauver Lizzy de la mort, et maintenant impuissante pour n’avoir pu se sortir seule de son calvaire. Elle vient même à regretter d’être venue jusque ce royaume ténébreux en insistant sur le fait que personne ne la protégeait, que personne ne l’aimait assez pour se sacrifier pour elle. En bref, la détermination et la confiance de la jeune femme s’éteignent à petit feu dans un moment émouvant. Dans un flash forward très intéressant, qui fait écho aux toutes premières pages du tome 1, nous faisons la rencontre d’une Violette plus mature et visiblement entraînée qui proclame devoir protéger l’Homme dont elle est amoureuse… Notre petit doigt nous dit qu’il s’agit de nul autre qu’Arthur, Roi du Royaume de E, qui n’hésitera pas une seconde à la réconforter après son sauvetage. Mais le scénario n’est pas à l’abri de nous réserver de nouvelles surprises…

En plus de l’agréable construction scénaristique, le dessin nous transporte toujours aussi bien dans ce monde fantastique médiéval avec ses teintes de romance et de lumière. Les planches figeant le temps se multiplient et apportent la douceur nécessaire à ce scénario s’annonçant de plus en plus sombre. Malgré tout, ce tome 2 nous a quelque peu laissé sur notre faim. L’auteur a pris le temps d’installer un scénario équilibré en divisant nos deux héroïnes qui juraient rester ensemble dans ce royaume inconnu. On espère voir dans le prochain tome, prévu pour le 9 décembre, autant de rebondissements et de stratégies que dans le premier de la série !