Team Manga | L'actu manga - anime - jeux vidéo - cinéma
Accueil » Atchoum ! Naoki Urasawa Anthology – Histoires courtes

Atchoum ! Naoki Urasawa Anthology – Histoires courtes

Naoki Urasawa est un auteur de renom, auteur de Monster, 20th Century Boys ou encore Billy Bat. Aujourd’hui, nous le retrouvons pour la sortie d’Atchoum ! Naoki Urasawa Anthology, un recueil d’histoires courtes sorti le 25 septembre 2020 chez Kana.

Les histoires courtes sont en somme, pour Urasawa, aussi éphémères qu’un éternuement ! Mais ne vous y trompez pas, on retrouve dans ces récits quoique courts tout le talent de conteur et de metteur en scène de Naoki Urasawa. Indispensable à tout fan pour découvrir l’auteur sous toutes ses facettes ! [Éternuement] S’échappe de manière impromptue. Désigne les histoires courtes, par opposition aux histoires longues sérialisées. Déforme temporairement tout visage, même celui des plus belles femmes.

Notre première histoire courte, nous suivons un père de famille enrôlé dans la mafia, séparé de sa femme et ne voyant que rarement son fils. Il se retrouve avec deux frères, dont l’un possède un pouvoir psychokinétique si développé qu’il peut même tuer des gens de loin. S’en suit moult péripéties qu’on vous laisse le plaisir de découvrir, conclues par une belle morale.

La seconde raconte l’histoire d’un journaliste. Enfant, il a rencontré un voyant lui ayant prédit qu’il gagnerait le célèbre prix Pulitzer. La prophétie est très précise, il doit avoir une pomme dans sa poche, aller deux fois à droite au lieu d’aller à gauche et viser la lune. Une phrase qui ne fait pas grand sens pour le jeune garçon. Ce n’est que des dizaines d’années plus tard, alors qu’il est devenu un piètre journaliste en charge de la nécrologie, qu’il voit que le médium de son enfance a annoncé son décès d’ici quelques jours. Curieux, il va mener l’enquête et se retrouve embarqué dans une sombre affaire d’argent. Les étranges indications du voyant pourraient bien prendre sens… Un véritable thriller comme seul Urasawa sait le faire, en seulement quelques pages.

Si en France on connaît surtout Urasawa pour ces mangas à suspens, il a toujours été un auteur éclectique. Atchoum! est l’occasion d’en découvrir plus sur son monde et ses inspirations, on le voit d’ailleurs s’essayer à de nombreux styles. C’est notamment le cas d’un chapitre, très enfantin, où l’on suit les aventures de deux petites souris dans une maison. Une petite sortie de la réalité que l’artiste dépeint si bien en temps normal. Il nous propose aussi une histoire de Kaiju, ces gigantesques montres typiquement japonais à la Godzilla, dont le héros est français ! On connaît l’intérêt d’Urasawa pour la France, et on a d’ailleurs la chance d’en voir un peu plus, avec une histoire de SF réalisée pour un éditeur français, se lisant donc de gauche à droite.

On retrouve aussi une facette bien connue des fans de Naoki Urasawa, sa passion pour la musique et le rock. En effet, une de ses œuvres phares, 20th Century Boys est nommée d’après une musique de T.Rex et le mangaka a déjà sorti deux albums, très sympathiques au passage. Deux chapitres y sont dédiés, il y raconte brièvement sa vie et son rapport à la musique, se met en scène dans son voyage musical à Los Angeles. Il ne manque pas de rappeler son amour pour The Beatles, qu’il s’était déjà amusé à dessiner par le passé. Des passages assez touchants, où l’on sent que l’auteur se livre et parle de ce qu’il aime de manière brute.

Comme à son habitude, Naoki Urasawa ne déçoit pas. Il arrive à nous prendre dans son univers et on ne saurait bouder notre plaisir face à ce condensé de talent enfin disponible en France. Atchoum ! ouvre une porte plaisante sur l’auteur et son monde, d’une manière très personnelle et sincère. Ces histoires, qu’on aimerait voir durer plus longtemps, sont toutes de très bonne qualité et on y sent Urasawa vraiment libre. Atchoum! est disponible aux éditions Kana depuis le 25 septembre 2020, et c’est un incontournable de l’année