Team Manga | L'actu manga - anime - jeux vidéo - cinéma
Accueil » First Job, New Life Tome 3 – Triangle amoureux ?

First Job, New Life Tome 3 – Triangle amoureux ?

First Job, New Life est un manga créé en 2009 par Nemu Yoko. La série en 4 tomes terminée au Japon compte 3 tomes en France, tous édités chez Kana !

Le stage au pachinko de Tama est terminé. Tama travaille maintenant à temps complet dans la boîte de design et se trouve submergée par le travail. C’est alors que Miyashita revient à l’agence… Cette fois, c’est lui qui en sera en stage.

Souvenez-vous : Nous faisions la rencontre de Tama, cette nouvelle employée d’une agence de pachinko la faisant travailler d’arrache-pied. Après de nombreux doutes, ses collègues deviennent en quelque sorte sa nouvelle famille, sauf pour son supérieur, Domoto, dont elle est éperdument amoureuse… Quelque peu confuse, elle s’était beaucoup confiée auprès de Miyashita, ce jeune homme séduisant aux nombreux complexes avec qui elle a entrepris un stage au pachinko et avec qui l’amitié est déroutante. Ce troisième tome nous montre une Tama beaucoup plus confiante à l’agence. Ses propres sentiments amoureux feront pression sur elle et la feront se réfugier dans la multitude de dossiers qu’elle doit traiter. Heureusement que c’est au tour de Miyashita de venir à l’agence, ce qui illuminera le quotidien de notre héroïne ! Leur amitié crève les yeux : l’agence commence à sentir de l’amour dans l’air, et Domoto se demande avec beaucoup d’insistance si Tama n’est pas amoureuse de Miyashita… comment la jeune femme parviendra-t-elle à gérer ce quiproquo tout en maintenant une bonne qualité de travail ?

Ce tome nous offre une belle leçon sur la gestion des sentiments et des relations, un nouveau visage de Tama nous est présenté. Tama apprendra bien tristement, dans un moment au comique de situation très prononcé, que Mano n’est plus en couple avec Domoto, et que c’est pour cela que le jeune homme l’avait prise dans ses bras quelque temps auparavant. Cette embrassade, unique espoir pour elle de compter pour Domoto est réduit à néant, c’est une Tama acharnée et très seule que nous retrouvons. Elle qui précédemment doutait de son amour pour le pachinko utilisera son poste pour masquer ses propres sentiments. Dans un moment très triste et qui montrera encore plus la timidité de notre héroïne préférée, Tama cherchera du réconfort auprès de Miyashita, pour se rendre compte très rapidement qu’elle n’a pas eu le courage de lui demander son numéro.

Heureusement, Nemu Yoko a tout prévu : les prières de l’héroïne ont été entendues, puisque Miyashita fait son retour ! Ce jeune boute-en-train aura droit à son propre focus dans ce tome. Grâce aux conseils de Domoto, il se rendra compte que sa relation avec Akiho est catastrophique à cause de ses propres complexes, qui se transforment en doute sur la jeune femme, laquelle demeure jalouse de la relation qu’il entretient avec Tama. Cette remise en question du jeune homme est plus qu’appréciable puisque c’est en lui que le lecteur peut finalement s’identifier, avec plus d’aisance que Tama qui décide de ne pas dévoiler ses sentiments pour ne pas créer de problèmes. Et ce n’est pas tout ! Le jeune homme se rendra compte qu’avec Tama, tout est simple, et qu’il n’a pas peur de baisser les armes : ainsi, il la laissera le convaincre que personne ne se moquera de lui s’il disait à tout le monde que le permis de conduire perdu avec la photographie d’un jeune obèse est le sien. Serait-il possible pour Miyashita d’être en fait amoureux de notre jeune héroïne ? C’est ce que le cliffhanger du chapitre 6 dans lequel Miyashita entame un émouvant monologue de rupture nous laisse penser…

Si le point de vue de Miyashita sur les relations était le seul cliffhanger de ce tome, tout serait plus simple ! Mais Nemu Yoko a pris soin de tisser la toile d’un « triangle amoureux » au cours du chapitre 4 dans lequel Domoto et Tama partent déjeuner et rencontrent Miyashita. Domoto sera surpris de l’aisance de Tama face à son ami et se posera de nombreuses questions sur la nature de ses sentiments. Cette question fera le tour de l’entreprise, au point pour Tama de devoir se confier à son amie Mono dans la voiture. Seulement, Domoto s’y trouvait pour une sieste secrète et entendra la vérité… Tama est amoureuse de lui ! Les des deux intéressés auront du mal à cacher leur surprise : Domoto en entendant la vérité ou Tama en découvrant qu’elle était entendue !

Le tome s’achève sur cet élément de surprise, et heureusement pour nous, il est assez difficile de deviner la suite : Domoto et Tama deviendront-ils un couple si facilement ? La plume de Nemu Yoko est parvenue à peindre de belles nuances au sein de ces personnages, ce qui nous donne envie de lire le prochain tome très vite. On espère avoir encore la chance de lire d’émouvants passages pour finir cette série en beauté : car oui, le prochain tome est le dernier ! La pression est grande pour Yoko qui devra maintenir l’équilibre de son scénario et la poésie que ses personnages nous ont transmis. Il faudra donc attendre le 20 novembre prochain pour avoir le fin mot de cette belle et douce histoire.