Team Manga | L'actu manga - anime - jeux vidéo - cinéma
Accueil » Pokémon : Mewtwo Contre-Attaque EVOLUTION – Comment tu évolues ?

Pokémon : Mewtwo Contre-Attaque EVOLUTION – Comment tu évolues ?

Sans aucun doute le film Pokémon le plus célèbre et populaire, Mewtwo Contre-Attaque, sorti initialement en 1998 a récemment été refait en CGI par Netflix sous le nouveau nom ÉVOLUTION. Le remake a eu le droit, comme de nombreux autres opus de la saga, à son adaptation manga dont nous allons parler aujourd’hui. Basée sur le scénario du regretté Takeshi Shudô, c’est Machito Gomi qui s’occupe du dessin. Ce one-shot est sorti le 20 août 2020 chez Kurokawa.

Des chercheurs découvrent et utilisent un fossile du Pokémon fabuleux Mew, donnant le jour à une créature contraire aux lois de la nature : Mewtwo, un pokémon légendaire crée pour devenir un instrument de destruction. Lorsque Mewtwo prend conscience de sa sinistre origine, il développe une haine à l’encontre de ses créateurs humains et cherche vengeance. Sacha, Pikachu et leurs amis sont pris dans cette tourmente.

Le film ÉVOLUTION était un échec cuisant, dénaturant complètement cette œuvre culte qu’était Mewtwo Contre-Attaque. La CGI, le chara-design, la mise en scène, et même les modifications de scénario, rien ne rendait hommage au chef d’œuvre de Kunihiko Yuyama. Mais qu’en est-il du manga ? Après tout, le film qu’il adapte restait relativement fidèle à l’original et ce nouveau format pourrait bien relever le niveau.

Sans grandes surprises, le manga commence comme la version occidentale du film de 1998, c’est-à-dire sans “l’enfance” de Mewtwo, jugée trop dramatique et choquante. On arrive donc dans le laboratoire ou Mewtwo est sur le point de s’éveiller. C’est là qu’on rencontre ce qui est sans doute le plus gros souci de cette adaptation. Le film passait beaucoup trop vite sur certaines scènes et n’arrivait pas à nous faire ressentir les mêmes ambiances et émotions, et il en est de même dans le manga. On ne perçoit pas vraiment la détresse de Mewtwo, ni la folie des scientifiques. Un constat qui se répète sur d’autres moments, peu importe leur traitement dans le film. Ainsi, le combat entre les clones et les originaux, la pétrification de Sacha ou encore la traversée de la mer (qui dure trois cases) peinent à nous accrocher.

Côté graphique, Machito Gomi rattrape largement les soucis du film, avec un chara-design bien plus proches de ce qu’on a l’habitude de voir sur la licence, que ce soit pour les humains ou les Pokémon. Gros points positifs pour les combats, qui s’ils sont parfois un peu courts, sont biens dessinés et dynamiques. On regrettera cependant l’usage constant de petits gags visuels sur les personnages, qui ne collent pas du tout au ton. Mewtwo Contre-Attaque est une œuvre lourde et assez dure, essayer de faire sourire le lecteur toutes les deux pages n’est pas une bonne idée.

Finalement, ce one-shot s’adresse clairement à un public très jeune et ne cherche pas à jouer une seconde sur la nostalgie que la génération Pokémon pourrait ressentir vis-à-vis du film. il est très dur de le lire en tant qu’ÉVOLUTION et pas Mewtwo Contre-Attaque, les deux films étant quasiment des copiés-collés, avec pour différence majeure la CGI.  Machito Gomi est victime de son matériau original, malheureusement médiocre. Si les fans purs et durs feraient mieux de revisionner le film ou se tourner vers Pokémon La Grande Aventure (aussi disponible chez Kurokawa), les enfants y trouveront largement leur compte.