Team Manga | L'actu manga - anime - jeux vidéo - cinéma
Accueil » Demon Slayer Tome 12 – Muzan contre-attaque !

Demon Slayer Tome 12 – Muzan contre-attaque !

Demon Slayer est le manga phare de ces dernières années. Battant tous les records au Japon, notamment avec son film qu’on compte déjà parmi les plus grands succès de l’histoire, il continue de faire son petit bonhomme de chemin en France, rencontrant ici aussi un très bon accueil. La série de Koyoharu Gotouge s’est terminée au Japon en mai dernier, tandis que Panini nous propose le 12ème tome dont nous allons parler aujourd’hui.

Pour la première fois depuis plus de 100 ans, une lune supérieure a été exécutée par les pourfendeurs de démons. Furieux, Muzan s’apprête à riposter. De son côté, Tanjiro, qui a ébréché son sabre au cours de son combat contre Gyutaro et Daki, subit la colère de Haganezuka ! Une visite au village des forgeurs de sabres s’impose…

Après un rude combat entre Tanjiro et Gyutaro, le roi des Démons Muzan, convoque l’ensemble des Kizuki pour préparer leur stratégie de vengeance. Une dispute éclate entre trois lunes supérieures aux caractères bien trempés : Akaza, troisième lune, Doma, deuxième lune et Kokushibo, première lune. La tension est palpable entre ces guerriers, mais Muzan leur fait vite comprendre qu’ils n’ont pas le temps pour les jérémiades et qu’il faut passer à l’action. Il envoie alors Gyokko et Hantengu faire des recherches au village des forgeurs de sabres. Mais ce ne sont pas les seuls à devoir se rendre sur ces terres : Tanjiro, enfin réveillé après deux mois de coma, doit se rendre sur les terres des forgeurs de sabres après que son arme se soit brisée.

Sur le chemin, il croise Mitsuri Kanroji, pilier de l’amour, Genya Shinazugawa qu’il a rencontré lors de la première sélection et Muichiro Tokito, pilier prodigieux de la brume. Notre héros va avoir le droit à une interaction glaciale avec le jeune talent, lui montrant bien qu’il lui reste du chemin à parcourir pour devenir plus fort. En conséquence, il demande à Kotetsu de l’aider à s’entraîner, en utilisant un automate que les forgeurs ont conçu. Ce dernier cache un secret bien utile, mais Tanjiro n’a pas le temps de se pencher dessus, car la menace Muzan se fait de plus en plus proche. Comment le groupe va-t-il gérer cette soudaine crise ?

Ce tome 12 fait suite à de lourdes tensions qui arrivent enfin à s’apaiser… mais pour combien de temps ? Avec l’arrivée surprise de Muichiro, la paix s’annonce courte ! Ce tome fait alors le pont entre le dernier arc qui s’est fini sur un point culminant du manga avec la mort de Gyutaro, première mort de Kizuki en 100 ans, et celui-ci. Une nouvelle alliance fait rage, celle de Tanjiro, accompagné de notre démon préféré, Nezuko, Muichiro Tokito et Genya Shinazugawa, muni d’une arme originale… Mais ce n’est pas le seul trait qui caractérise le jeune homme : son nom de famille n’est pas inconnu de Tanjiro qui est curieux d’en savoir plus sur son histoire…

En parlant d’histoire, Tanjiro fait un rêve étrange dans lequel il voit le visage d’un homme ressemblant trait pour trait à l’automate contre lequel il se bat ; mais qui est cet homme qui a envahi son rêve ? Et pourquoi parle-t-il de lui avec tant de mélancolie ? Les questions du jeune héros se multiplient, mais avec le déploiement des troupes de Muzan, le temps est trop court pour répondre à toutes ces interrogations. Commencer le tome par une réunion des Lunes supérieures permet de suivre l’histoire avec un autre point de vue encore plus excitant : pendant tout le tome, nous savions que les troupes de Muzan étaient déployées, mais quand vont-elles débarquer ? Voilà de quoi attiser notre curiosité et captiver notre lecture même dans un tome qui, comparé aux précédents, est beaucoup plus linéaire.

Le trait de Gotouge est toujours aussi beau. Les passages comiques se multiplient, notamment lorsque c’est au furtif Goto de la brigade de nettoyage de prendre les reines de la narration pendant quelques instants. Aux côtés de ses pages dynamiques et drôles, l’on trouve de très belles planches dramatiques et marquantes, qui viennent changer l’ambiance du tome, de quoi rendre difficile l’attente jusqu’au tome 13… Bien que ce volume soit marqué par une certaine légèreté comparé à ses tumultueux prédécesseurs, le scénario n’est pas négligé pour autant et l’on comprend que les actions de Tanjiro à l’égard des Kizuki auront des conséquences difficiles… La suite se fera toujours chez Panini !