Team Manga | L'actu manga - anime - jeux vidéo - cinéma
Accueil » Transparente Tome 3 – Le pouvoir de sentiments

Transparente Tome 3 – Le pouvoir de sentiments

Transparente est le manga drame/ Slice of life de Jun Ogino. Edité chez Kurokawa depuis le 12 mars 2020, la série en 4 volumes seulement voit son tome 3 est disponible à la lecture depuis le 10 septembre dernier pour notre plus grand plaisir.

Aya a avoué. Un aveu fait uniquement à Shiori, l’une de ses deux amies. Loin de la rejeter, Shiori accepte Aya dans toute sa complexité. Dans le même temps, son autre ami, Kana, est espionnée par un camarade du lycée, qui va jusqu’à lui voler des sous-vêtements et poser des micros chez elle. Grâce à son don de transparence, Aya parvient à le piéger. La jeune fille constate cependant que, à mesure qu’elle trouve sa place parmi les siens, son pouvoir s’atténue. Mais l’agression de Kana par son harceleur la fait à nouveau basculer dans les ténèbres

Ce troisième tome de cette série dramatique est extrêmement réussi et est le tournant parfait à l’histoire. Le pouvoir d’Aya devient l’échappatoire idéal à la vie qu’elle mène, une vie qui, selon elle, se porterait mieux sans son existence.

Le tome commence par une profonde et dérangeante conversation entre un homme menaçant et notre héroïne lequel l’accuse de l’avoir tué et l’encourage à disparaître : selon ses dires, c’est de sa faute si son amie Kana est actuellement dans un état critique et qu’elle l’a donc tuée. Les propos de cet homme mystérieux lui brisera le cœur et la jeune fille disparaîtra donc pour une longue balade dans les rues de la ville, avant de décider de disparaître à tout jamais. Seulement, sa fuite ne sera pas de très longue durée, car son amie Shiori Nakayama décidera de partir à sa recherche. Après plusieurs échecs, elle se rendra compte que Aya est juste devant elle… transparente. La culpabilité d’Aya est si forte qu’elle n’accepte pas l’amour que lui offre Shiori, mais l’espoir de vivre une amitié sincère la rendra heureuse et elle cessera de disparaître. Après avoir avoué à Shiori son plus grand et terrible secret, comme le ferait deux amies, elle décidera d’apaiser sa culpabilité auprès de Kana, toujours à l’hôpital, en s’excusant auprès d’elle : en réalité, si Kana a été poignardée, c’est parce que l’assaillant visait Aya qui est subitement devenue transparente ! Encore un poids retiré des épaules de notre héroïne… mais ce n’est pas le seul poids qu’elle aura à retirer : comment Kana, laquelle s’est sacrifiée pour Aya, réagira quand cette dernière lui avouera son plus infâme secret ?

De multiples révélations sont faites à un rythme aussi léger qu’entraînant. C’est une fois que le tome est fini que l’on comprend perce plusieurs de ses secrets, notamment celui sur l’identité de cet homme malveillant qui parlait à Aya ! Ce foreshadowing est extrêmement audacieux et donne à la lecture une bonne dose de complexité et de nuances. De plus, le rythme du tome est très intéressant puisqu’empli de moments de pur silence, reflet du ressenti de notre héroïne. Ce style scénaristique montre à quel point la puissance d’une histoire peut parler d’elle-même et ce sans aucun dialogue, c’est totalement réussi !

Le développement du personnage d’Aya, en harmonie avec son pouvoir spécial, est au centre de ce tome : plus celle ci se sent seule et coupable, plus son pouvoir grandit, et vice versa. La place qu’occupe l’amitié et l’amour dans ce tome est essentielle puisque c’est Shiori et son envie d’être amie avec Aya qui sauve notre héroïne de commettre une terrible erreur. Son acceptation inconditionnelle d’Aya, de ses craintes et de ses plus lourds secrets, fait de Shiori l’espoir pour Aya de vivre une vie normale après ce qu’elle a commis. La transposition entre les sentiments de Aya et son pouvoir est très belle et nous donne envie de la protéger coûte que coûte !

Pour encore plus d’émotions, le trait de Jun Ogino est sublime : les expressions faciales sont toutes dessinées avec une attention fine et une facilité impressionnante. Le découpage est très ordonné et simple, mais les rapprochements de plan par étape donnent une grande anticipation et une forme de dynamisme assez singulière. C’est très plaisant !

En somme, Transparente est une excellente lecture. Le dénouement s’approchant, de nombreuses interrogations demeurent : toutes les réponses seront disponibles dès le 10 décembre prochain !