Team Manga | L'actu manga - anime - jeux vidéo - cinéma
Accueil » Asadora Tome 3 – Petite soldat

Asadora Tome 3 – Petite soldat

Asadora! est un manga du célèbre Naoki Urasawa, auteur de Monster20 Century BoysPlutoBilly Bat et autres. Sa nouvelle série, Asadora!, est actuellement en cours au Japon. Ici nous nous penchons sur le troisième tome de l’œuvre sorti en France le 2 octobre 2020.

1964, les Jeux de Tokyo se préparent. Asa Asada a 17 ans, elle a obtenu sa licence de pilote d’avion et fondé avec le pilote vétéran Kasuga une petite entreprise de pilotage aérien. Elle s’occupe de son petit frère et de sa petite soeur avec l’aide de Kinuyo. Le mystérieux Colonel Jissôji, ex-instructeur de Kasuga avant la guerre, vient retrouver ce dernier pour lui proposer du travail, tandis qu’Asa tombe sur des photos mystérieuses dont elle veut absolument percer le secret ! Sa vie pourrait s’en trouver bouleversée !

Nous suivons toujours les aventures de la jeune Asa, pilote de génie au fort caractère, qui n’est aux yeux du monde qu’une collégienne lambda. A son CV déjà étonnant, va désormais pouvoir s’ajouter “agent secret“, car elle va être enrôlée par l’armée pour enquêter sur le mystérieux monstre qui sévit depuis le début du manga, et dont l’ombre plane autour du Japon.

En effet, les Jeux Olympiques arrivent au Japon, et ce jour là, tout doit être parfait. C’est un moment de célébration de la paix dans un monde sous tensions, et le gouvernement japonais le sait bien. C’est pour cela que le colonel Jissôji va faire appel à Asa, car en plus d’être une pilote hors norme, elle est persuadée de l’existence de cette créature qu’on veut cacher à la population. Elle fera donc équipe avec monsieur Kasuga, sorte de père adoptif, mais aussi de mentor, avec qui elle entretient une relation toujours aussi touchante. Le vieux briscard est prêt à tout pour la protéger, mais la jeune fille est résolue à combattre, persuadée qu’elle pourra retrouver sa famille qu’elle pense kidnappée par le monstre.

Ce qui fait le charme d’Asadora, et particulièrement du personnage d’Asa, c’est sa vie d’adolescente comme les autres. Elle est confrontée à des problèmes d’adolescentes, notamment avec ses amies et leur futur professionnel, ou encore avec ses petits frères et sœurs qui se font harceler à l’école. Composer avec cette double vie secrète, sans laisser l’une prendre le dessus sur l’autre, lui demande des sacrifices et une grande détermination, quelque chose qu’on retrouve souvent chez les personnages féminin fort qu’Urasawa sait si bien écrire, comme dans Happy! ou Yawara!.

Comme à son habitude, Naoki Urasawa mets en place place plusieurs arcs scénaristiques, qu’il arrivera à entremêler le moment venu, sans en oublier aucun. Que ce soit le jeune chercheur qu’on voit au début du tome 2, qui rencontre maintenant Asa, ou encore l’ami d’enfance qui continue de s’entraîner pour participer aux JO, tout a pour but de se rejoindre à un instant T, probablement les Jeux Olympiques. C’est indiscutablement la signature de l’auteur, rien n’est laissé au hasard et tout a un véritable but. On se retrouve immergé dans un Japon des années 60, avec ses mœurs, ses idoles, mais aussi son décor très réaliste. Un travail de recherche associé aux souvenirs du maître, qui ne manque pas de nous séduire.

Asadora est, sans grande surprise, toujours aussi prenant et ambitieux. La fin de ce tome nous laisse penser que le prochain va encore prendre un tournant dans l’histoire, quand il sortira le 19 mars 2021 chez Kana.

Si vous voulez en savoir plus sur Naoki Urasawa et son oeuvre, nous lui avons consacré un dossier dans le Team Manga Show :