Team Manga | L'actu manga - anime - jeux vidéo - cinéma
Accueil » Iruma à l’école des Démons Tome – 4 : Labyrinthe infernal !

Iruma à l’école des Démons Tome – 4 : Labyrinthe infernal !

Iruma à l’école des Démons est un shonen d’Osamu Nishi. Paru en 2017 au Japon, la série compte 19 tomes et est toujours en cours. En France, le tome 4 est disponible chez nobi nobi ! depuis le 9 décembre !

Le malheureux Iruma a été vendu par des parents cupides à un démon qui le gâte comme son petit fils. Une nouvelle vie commence pour lui à l’école des démons, où personne n’a jamais vu d’humain mais tout le monde rêve d’en dévorer un ! C’est enfin le début de la grande fête des batora où chaque division présente ses activités ! Mais d’ambitieux démons trament dans l’ombre de sombres complots… et c’est toute l’école qui est menacée ! 

Dans le tome précédent, nous avions pu découvrir que Kiriwo, Président du Batora des Objets démoniaques, travaillait avec Baal, l’Empereur du Tonnerre, dans un but très précis : celui de détruire l’école de Babyls ! Jouant un double-jeu dangereux, Kiriwo attend avec impatience l’heure de sonner le glas.

Alors que les festivités commencent, Kiriwo lance son plan en créant, grâce à sa magie, un labyrinthe géant au sein de l’école ! Le but : attirer tous les élèves dans la cour extérieure pour lancer un redoutable explosif ! Iruma, qui ne se doute de rien, part à sa recherche, mais heureusement sa bague démoniaque est attiré par notre coupable. Le trouvant enfin, Kiriwo propose à Iruma une alliance, prétextant qu’ils se ressemblent. Mais Iruma n’a pas le temps de réfléchir, le temps est compté ! Arrivera-t-il à refuser la demande de Kiriwo ?  Trouvera-t-il une solution pour sauver ses amis ?

Ce quatrième tome confirme notre avis très positif sur le tome précédent ! Kiriwo, annoncé comme un agent-double, est un personnage nuancé, complexe et attachant. Son histoire est racontée par de courts flashbacks qui n’ont pas manqué d’impacter notre lecture. Son ambition n’a d’égal que son génie maléfique et son discours face à Iruma a presque su nous amener du côté des forces du mal ! Bien qu’en enfer, Osamu Nishi parvient à créer un univers qui n’est pas manichéen, ce qu’Iruma remarque grâce à son ami-ennemi. C’est extrêmement convaincant en plus d’être vraiment agréable !

De plus, c’est dans ce tome qu’Iruma saute le pas et s’intègre pleinement au monde des démons en utilisant sans aucune hésitation la bague imprégnée de l’immense pouvoir de Sullivan : en utilisant le Pandorula pour sauver ses camarades, Iruma est devenu irrémédiablement l’un d’entre eux. C’est une belle façon de nous faire apprécier Iruma qui n’a pas la personnalité la plus drôle de l’oeuvre, au vue du panel des personnages proposés.

L’auteur n’oublie pas sa dominante humoristique en plaçant Clara, personnage le plus drôle du manga, dans plusieurs cases avec des expressions très amusantes : cela devient presque un jeu de la chercher un peu partout, c’est très astucieux ! Le tome 5 est très attendu et on espère sincèrement que l’engouement autour de ces deux derniers tomes ne retombera pas de si tôt. Le prochain tome paraîtra le 27 janvier prochain, toujours chez nobi nobi !