Team Manga | L'actu manga - anime - jeux vidéo - cinéma
Accueil » Spe-Ope ! That’s my space Opera : Tome 1 – Livraison intersidérale !

Spe-Ope ! That’s my space Opera : Tome 1 – Livraison intersidérale !

Spe-Ope ! That’s my space Opera est un seinen de Kia Asamiya. Le mangaka connu pour ses travaux en science-fiction revient en 2019 au Japon avec ce titre qui compte pour l’instant 2 volumes. Le premier est disponible depuis le 27 novembre dernier chez Noeve Grafx !

Il était une fois, dans un futur tant fantasmé… Dans un univers saturé d’éther… Une humanité enfin capable d’explorer l’espace en toute liberté. Le rêve de la jeune et intrépide Opéra Cat Rune, qui s’est donc improvisée “coursière interplanétaire”. A bord de son vaisseau spatial “Le fragile”, elle sillonne la galaxie avec ses cargaisons. Mais l’espace n’a rien d’un océan de calme et de paix. Alors en avant, la “Team Fragile” ! Et vogue la galère interplanétaire !

Spe-ope ! That’s my space Opera commence son récit par une belle double-page couleur nous présentant à la fois l’univers futuriste dans lequel nous sommes conviés et les personnages. Opera Cat Rune, notre héroïne, est le capitaine de la “Team Fragile” qui sillonne l’espace pour livrer de drôles de colis ! Aux côtés de Mir et de Kamon, deux coéquipiers très originaux, les pirates de l’espace n’ont qu’à bien se tenir !

Alors qu’elle rentrait d’une mission, le vaisseau de la Team Fragile tombe en panne ! Coup dur pour l’équipe qui doit au plus vite effectuer une bien étrange livraison demandée expressément par la Fondation Koen, très influente dans la galaxie ! Notre équipe de coursiers de l’espace ne doit pas livrer une marchandise, mais une personne… un pingouin ! Mais depuis sa présence dans le vaisseau, les menaces intergalactiques ne font que se multiplier ! La guilde criminelle de Mercure, organisation connue pour ses méfaits, pointe le bout de son nez et est prête à tout pour récupérer ce précieux passager ? Mais qui est-il ? Opera est là pour le découvrir ! 

Ce premier tome de la nouvelle série de Kia Asamiya présente de bons points positifs, mais aussi quelques points négatifs. Pour les bons côtés, nous devons saluer le trait magnifique de ce mangaka ! Le chara-design est attrayant, doux et parfaitement à propos. Avec un dessin irréprochable, tant sur la découpe des cases que sur le remplissage des gris, Kia Asamiya nous plonge dans un univers futuriste ahurissant ! Le manga donne l’impression d’être vintage alors qu’il est paru en 2019 : la volonté de l’auteur de nous faire vivre une aventure sci-fi aux airs rétro est vraiment réussie. Chapeau !

Néanmoins, le scénario de ce premier tome n’est pas assez convaincant. Malgré un panel de personnages plutôt accrocheur, cette introduction est assez longue. L’intrigue y est malheureusement quelque peu absente. De plus, on craint que le manga ne tourne autour que de ponctuelles histoires dénuées de lien entre elles. Le rythme de lecture est alors très léger et ce côté aventures épisodiques peut plaire comme déplaire.

Ce premier tome a cependant présenté un personnage intéressant, celui du pingouin Nano qui s’avère en vérité être une Princesse ! De manière amusante, la guilde criminelle de Mercure pensait qu’Opera était la princesse, ce qui résume le gros de ce tome. À certains égards, et pour satisfaire notre soif de mystère et d’intrigue, on aurait bien voulu qu’Opera soit réellement la Princesse de Vénus ! On espère sincèrement que Kia Asamiya nous réserve une belle intrigue et que ce premier tome n’était qu’une longue introduction.

Le prochain tome sera disponible chez Noeve Grafx le 12 mars prochain ! On espère pouvoir être plus enthousiastes !