Team Manga | L'actu manga - anime - jeux vidéo - cinéma
Accueil » Chainsaw Man Tome 6 – Mon cœur fait BOUM !

Chainsaw Man Tome 6 – Mon cœur fait BOUM !

Chainsaw Man est un manga de Tatsuki Fujimoto (Fire Punch), pré-publié dans le Weekly Shonen Jump. Complétement hors de son époque et de sa catégorie, c’est une œuvre inclassable et incontrôlable. Nous avons déjà parlé du tome 5, c’est maintenant au tour du tome 6 de se dévoiler, avec une couverture… osée ?

Suite à la déclaration de Reze, le cœur de Denji balance… jusqu’à ce que cette “bombe démoniaque” explose, révélant ainsi sa vraie nature ! Face au feu d’artifice qui s’abat alors sur les Devil Hunters, Denji aura besoin du renfort des meilleurs agents, hommes comme démons, s’il veut avoir une chance de l’emporter…

Reze nous avait déjà largement surpris dans le tome précédent, passant de la fille idéale pour Denji à une mystérieuse combattante. Le tome s’ouvre dans la continuité de ces évènements, avec un baiser entre notre héros et sa belle, qui lui arrache la langue ! Ni une ni deux, on apprend qu’elle est une hybride, le démon bombe, voulant prendre le cœur (physique cette fois) de Denji. S’engage alors un combat titanesque.

Fujimoto nous le prouve encore une fois, il est ici pour se faire plaisir. Destruction de ville, d’humains, de voiture, tout y passe, dans un gigantesque foutoir jouissif. Le combat entre notre homme-tronçonneuse et la fille-bombe est le plus impressionnant de la série pour l’instant, a tel point que Denji lui-même essaye d’y mettre un terme calmement. Pourtant, au milieu de ce déluge de puissance, c’est sans doute Beam qui brille le plus. L’hominidémon requin sert à la fois d’ami fidèle, de sauveur et de destrier à son Chainsaw Man adoré, un coup de main bienvenu qui le rend particulièrement attachant.

Denji semble enfin voir un peu plus loin son nez, se plaignant que toutes les filles qu’il rencontre essayent de le tuer et n’en ont que pour le cœur de Chainsaw Man. Pourtant, les sentiments de Reze à son égard semblent plutôt sincères, même si elle refuse de se l’avouer. On réalise qu’elle est une autre victime du jeu morbide qui se dessine autour du héros, mené, il semblerait, par Makima. Le mystère autour de cette dernière continue de s’épaissir, laissant percevoir un côté de plus en plus malveillant.

Énorme concentré d’action, ce tome fait malgré tout avancer l’histoire sur la fin avec l’apparition de Makima et ce qu’elle implique. Le prochain, prévu pour le 10 mars chez Kazé, risque de nous proposer l’exact opposé. On l’attend impatiemment.