Team Manga | L'actu manga - anime - jeux vidéo - cinéma
Accueil » Sarissa of Noctilucent Cloud Tome 1 – Naissance d’une guerrière invisible

Sarissa of Noctilucent Cloud Tome 1 – Naissance d’une guerrière invisible

Sarissa of Noctilucent Cloud est un shonen aux airs mecha. Fruit d’une collaboration entre Miki Matsuda au scénario et ※Kome au dessin, la série paraît au Japon en 2017. Le manga toujours en cours avec 5 tomes est disponible depuis le 3 février dernier chez Panini !

“Shinobu Nabari a l’impression d’être transparente aux yeux de tous, ce qui la fait beaucoup souffrir. Mais un jour, la jeune fille découvre que sa capacité à passer inaperçue intéresse certaines personnes… Elle se retrouve ainsi embarquée dans une lutte opposant l’humanité aux arpenteurs célestes, d’immenses créatures qui vivent cachées dans les plus hautes couches de l’atmosphère terrestre.” 

Pendant qu’une créature géante arpente la stratosphère, Shinobu Nabari mène une existence monotone. En effet, la jeune fille se sent invisible aux yeux de tous et n’a même plus l’impression d’exister. Quelle fut donc sa surprise quand le Lieutenant Fushiki déclare non seulement la voir, mais aussi l’avoir cherchée depuis longtemps ! Une nouvelle vie commence pour Shinobu.

Alors qu’elle pensait à un enlèvement, notre héroïne aux cheveux couleur neige apprend qu’elle est recrutée par une mystérieuse organisation pour embarquer à bord de l’IOSS, un avion militaire affrété pour venir à bout de ce monstre ! En plus de cette nouvelle mission, elle apprend surtout qu’elle seule peut aider puisqu’elle détient un ingenium, soit un pouvoir qui transcende l’humanité. Son don : l’invisibilité ! Shinobu doit rapidement sauver des vies en compagnie de Danke, un mystérieux acolyte qui peut la voir même lorsqu’elle est invisible… L’aventure promet d’être mouvementée !

Après cette première mission, Shinobu n’a qu’une idée en tête : s’enfuir ! La jeune fille se sent coupable d’avoir traité Danke comme un monstre et ne veut plus rester dans cette organisation ! Profitant de son pouvoir, elle prend la discrètement la fuite. Elle fait alors la rencontre d’une vieille dame qui lui annonce qu’elle a souvent vu des enfants arpenter l’île. Le mystère planant sur l’organisation ne fait que s’agrandir… Mais Shinobu n’a pas le temps de s’interroger plus longtemps car Danke, inquiet, est venu la chercher ! Le duo repart alors sur de meilleures bases, prêt à sauver le monde.

Danke et Shinobu forme une belle équipe, mais une menace plane sur eux : Gabriel. Ce garçon de l’âge de Shinobu est un “fireball“, et comme elle, il a un ingenium surpuissant ! Gabriel, travaillant sur la base américaine de l’organisation, a une super vision : rien n’échappe à ses yeux perçants, et Shinobu non plus ! Mais comme Shinobu, lui aussi en a souffert. C’est pourquoi les deux fireball, malgré leur mésentente, doivent collaborer dans une mission risquée ! Vont-ils y arriver ? 

Le premier tome de la série confirme la pertinence de sa nomination au Prix Tezuka de 2020 dans la catégorie “Grand Prix” ! Ce shonen équilibre parfaitement les scènes d’action et les autres, le tout autour d’un univers à la fois mystérieux et poétique !

Ce qui est frappant à la lecture de Sarissa of Noctilucent Cloud ce sont les visuels vertigineux et à couper le souffle. Les pages-couleurs présentées sont riches et accrocheuses. Le chara-design est atypique mais extrêmement charmant. Le travail de ※Kome est extrêmement qualitatif et parfait la narration et le scénario de Miki Matsuda ! C’est une collaboration qui fonctionne en tout point.

La narration de ce premier tome est aussi très prenante pour tous les amoureux de mecha et de science-fiction. En effet, l’introduction est extrêmement courte et hyper immersive. Ainsi, le lecteur découvre l’univers qui entoure Shinobu en même temps que cette dernière. Ce lien qui lie le lectorat à l’héroïne est habile et permet de sympathiser avec elle.

De plus, Miki Matsuda tient à faire de cette série un shonen très poétique et engagé. De fait, le mystère planant sur l’organisation et ces enfants prodiges, utilisés comme des armes, est vraiment intéressant. D’une certaine manière, des enfants “élus” pour participer au pilotage d’un avion rappelle des mécanismes connus de l’univers mecha où des jeunes sont choisis pour piloter de grandes machines.

L’univers proposé est cohérent et riche. Des questions sont d’ores et déjà soulevées par ce premier tome qui promettent une suite fascinante. D’où vient Danke ? D’où viennent ces pouvoirs spéciaux ? Les enfants sont-ils ennemis les uns des autres ? Comment est née cette organisation et comment connaît-elle l’existence des ingenium ? Un grand bravo à Miki Matsuda pour ces multiples questions annoncées avec subtilité et poésie. Affaire à suivre absolument !

Le deuxième tome de la série sortira le 7 avril prochain, toujours chez Panini.