Team Manga | L'actu manga - anime - jeux vidéo - cinéma
Accueil » 100 Jours avant ta mort Tome 1 – Amour sous une épée de Damoclès

100 Jours avant ta mort Tome 1 – Amour sous une épée de Damoclès

100 Jours avant ta mort est un shojo de Migihara. Ce slice of life paraît au Japon en 2018 et s’achève avec 6 tomes. En France, la série disponible chez Glénat depuis le 2 février dernier !

Quand Taro déclare sa flamme à Umi, son amie d’enfance, pour la 4ème fois de sa vie, elle dit enfin oui ! Malheureusement, pour elle, le compte à rebours a commencé. Il ne lui reste plus que 100 jours à vivre. Mais il existe un moyen de retarder le moment fatidique… C’est le début d’une histoire d’amour à la fois drôle et émouvante.

Taro, un jeune garçon sensible et introverti, est éperdument amoureux de Umi, son amie d’enfance aussi espiègle qu’extravertie. Jusqu’à ce jour, Taro avait déjà, à de multiples reprises, déclaré sa flamme à son amie, mais en vain. Cependant, en arrivant au lycée, Umi accepte enfin sa déclaration et encore mieux : ses sentiments sont réciproques ! Taro est aux anges et pense vivre le plus beau jour de sa vie, jusqu’à ce que ce dernier vire au cauchemar.

En effet, l’exaltation des deux jeunes tourtereaux est de courte durée, car Taro apprend une nouvelle dévastatrice. Lui qui a le don de connaître l’espérance de vie des personnes à qui il reste moins de 100 jours à vivre apprend qu’Umi va mourir dans 97 jours ! C’est le drame pour Taro qui fond en larmes, impuissant face au triste destin qui menace sa bien aimée. Mais l’amour de Taro influe sur le décompte de Umi ! La jeune fille comprend que son espérance de vie augmente sous le coup de l’émotion… mais laquelle ?

Umi est désormais convaincue d’une chose : c’est lorsque Taro fait battre son coeur que son espérance de vie ne diminue plus ! Tous deux décident de tout faire en ce sens afin de la sauver de son destin. Alors que tout était au beau fixe pour ces âmes-soeurs, une menace plane sur leur amour innocent : Minori, une jeune fille qui veut piquer Taro ! Comment cette jalousie naissante influera sur l’espérance de vie de Umi ?

Après cette rude épreuve, Taro reste déterminé : il veut sauver sa belle coûte que coûte ! Il décide de l’emmener passer une journée romantique à l’aquarium. Mais en mettant ses lunettes, Taro fait une horrible découverte… Comment réagira-t-il face à cette nouvelle tragédie ?

100 jours avant ta mort est une magnifique découverte chez Glénat. Ce premier tome est convaincant sur tous les points et mérite amplement sa place sur toutes les bibliothèques. En effet, ce slice of life mélange amour et drame avec une pointe d’humour bien mérité. Ce concept du décompte est très efficace tant on a pu le voir dans d’autres mangas (exemple : 9 lives man chez Maho Editions !). Il ajoute beaucoup d’émotions et une certaine fatalité qui poussent à vivre l’amour à 100%. La lecture est donc rythmée autour de ce décompte qui n’est ici pas constamment représenté. De ce fait, le lecteur est sur le qui-vive et s’interroge toujours sur l’espérance de vie de Umi : c’est très immersif et totalement prenant !

Le scénario est simple et léger, mais à la fois très doux et réconfortant. Migihara peint le portrait d’un amour innocent et inépuisable au travers Umi et Taro, deux âmes-soeurs. Paradoxalement, alors que les deux tourtereaux vivent sous un décompte angoissant, ils décident de prendre leur temps et vivre leur amour pas à pas. Cette décision de la part de Migihara est très intelligente tant elle permet au lecteur de savourer leur relation. De plus, ceci ouvre la porte à de multiples interrogations, la première étant : à la place de Umi, que faire ? Vivre toute une vie en l’espace de 100 jours ? Créer le plus de souvenirs afin de combler toute une vie ? Ou agir comme si de rien n’était et vivre naturellement ?

Toutes ces questions sont très importantes dans ce scénario. C’est un plaisir de voir une telle complexité se cacher derrière une romance légère et des personnages très drôles. Umi et Taro se complètent à la perfection : Taro est très sensible et émotif tandis qu’Umi est téméraire et naïve. Migihara joue sur ce point en nous montrant divers flashbacks qui ne font que mettre en exergue cet amour défiant les âges ! En plus d’ajouter de l’amour, ces flashbacks ne sont pas sans laisser un goût amer, puisque bientôt, il ne restera à Taro que ces souvenirs. C’est génial.

Le dessin de Migihara est aussi très beau. Le chara-design est agréable, un peu simple, mais très attendrissant. Le découpage des pages est très lisible : la lecture est donc très confortable.

En bref, cette romance est hyper intéressante, d’autant plus que la série ne compte que 6 tomes ! Le concept ne risque pas de tirer en longueur, ce qui nous promet un beau développement cohérent. La série peut plaire à tous. Le prochain tome sera disponible le 17 mars prochain, toujours chez Glénat !