Team Manga | L'actu manga - anime - jeux vidéo - cinéma
Accueil » Parasite Reversi Tome 1 : Le mal incarné

Parasite Reversi Tome 1 : Le mal incarné

Parasite Reversi est le spin-off du cultissime Parasite, par Moare Ohta. La série toujours en cours compte 7 tomes parus au Japon. En France, le premier tome est disponible depuis le 5 mai dernier chez Glénat !

Fukami est un inspecteur de police à qui on ne la fait pas. Chargé d’enquêter sur une véritable boucherie de morceaux de cadavres, il sent tout de suite que quelque chose cloche avec Tatsuki, son jeune témoin. Il est trop calme, bien trop calme. Et il a des raisons d’être calme, ce garçon, quand on connaît sa famille…

Tatsuki, un jeune lycéen au visage glaçant et arrogant, se retrouve au coeur d’une effroyable scène de crime. Fukami, chargé de l’affaire, vient à sa rencontre afin de lui soutirer des informations. Cependant, le jeune garçon refuse de coopérer, ce qui fait naître des doutes quant à son innocence. C’est pourquoi Fukami est déterminé à percer le secret de l’énigmatique Tatsuki !

Cela dit, Tatsuki a des raisons d’être prudent. En effet, ce garçon visiblement tourmenté est loin de passer inaperçu à cause de son célèbre père, en quête de devenir conseiller municipal… Cet homme bien connu et entouré par de mystérieux et redoutables personnages joue de son influence pour masquer ses ambitions. Néanmoins, Tatsuki semble lui aussi bien déterminé à retrouver celui qu’il appelle “le mal incarné“, visiblement coupable de crimes effroyables qu’il ne pardonnera jamais. Ces crimes auraient-ils un lien avec les fameuses boucheries ? Fukami est bien décidé à le découvrir !

Ce spin-off de Parasite mérite que l’on s’y intéresse. En effet, Moare Ohta concentre son scénario sur un personnage célèbre du manga d’Hitoshi Iwaaki qui a su nous surprendre à de nombreuses reprises. Ce choix audacieux de lui créer une histoire et un parcours est intéressant et plutôt plaisant. De plus, d’après ce choix, on peut déjà observer à quel point Moare Ohta est avant tout fan de l’oeuvre de son maître. À ce titre, il n’hésite pas à surprendre le lecteur en ajoutant de nombreux clins d’oeil à l’histoire originale.

Bien que les spin-off ne soient pas au goût de tous, celui-ci commence plutôt bien. En effet, les premières pages plantent parfaitement le décor en instaurant une ambiance glaciale et sous haute tension. Les échanges entre les personnages sont froids et peu paisibles. Le personnage principal, Tatsuki, est aussi très curieux, puisqu’il est impossible de savoir s’il est honnête ou un parfait manipulateur ! Il est parfait pour un scénario d’une telle envergure. De plus, celui-ci connaît l’existence des Parasites et ne manque pas d’avoir des discours bien déroutants. À l’inverse, Fukami est un parfait justicier. Ainsi, leur relation est entraînante et donne au scénario une dynamique fortement appréciée.

Malgré ces points très positifs, la fin de ce premier tome manque d’entrain et de surprise, comparé au début de ce dernier. Bien que la fin soit moins rythmée, le visuel du manga reste très adapté au propos, sans être une copie du trait très singulier d’Hitoshi Iwaaki.

En bref, ce spin-off peut plaire et a du potentiel. Il faudra attendre le 1er septembre 2021 pour la suite, toujours chez Glénat !