Team Manga | L'actu manga - anime - jeux vidéo - cinéma
Accueil » Terrarium – Tome 1 : Les derniers espoirs du monde

Terrarium – Tome 1 : Les derniers espoirs du monde

Terrarium est un seinen de science-fiction de Yuna Hirasawa. La série de 4 tomes paraît au Japon en 2018. En France, elle fait son entrée chez Glénat et est disponible en librairie depuis le 2 juin dernier !

Dans un monde en ruine où l’humanité est sur le déclin. Chico la technologue d’investigation et son petit frère Pino arpentent des colonies délabrées où des robots poursuivent leurs tâches comme si de rien n’était. Les deux explorateurs tentent de les accompagner dans leurs derniers souhaits, mais à quoi bon quand la fin approche d’heure en heure ? Un récit d’aventure SF crépusculaire.

Chico est une technologue d’investigation pleine d’entrain. Accompagnée de son petit-frère Pino, robot, elle a un objectif bien établi afin de sauver un monde en plein déclin. En effet, elle doit récupérer les noyaux des derniers robots afin de reconstituer la clé de leur mère ! Pour sauver le monde, il leur faut comprendre pourquoi “l’arcologie” s’effondre. C’est ainsi que commence leur aventure à travers les vestiges d’un monde ruiné par la Grande Guerre et traumatisé par ses souvenirs !

Leur voyage s’annonce périlleux. Cela dit, Chico ne recule devant rien, puisque c’est elle qui prend la relève de sa mère qui a péri lors d’une expédition dangereuse. Alors que notre duo doit maîtriser ses sentiments afin de récupérer les noyaux des robots qu’il rencontre, mettre fin à leur vie n’est pas si simple, surtout lorsqu’il fait la découverte des histoires émouvantes qui se cachent derrière chaque robot et chaque espace en ruine… Chico et Pino parviendront-ils à sauver le monde avant que tout ne disparaisse ? 

Terrarium est une série très intéressante et émouvante. Grâce à un visuel éthéré et un univers parfaitement maîtrisé, ce premier tome garantit une lecture agréable.

D’abord, les personnages de Chico et Pino fonctionnent parfaitement. Leurs personnalités sont complémentaires et très attachantes. Cette dynamique entre humain et robot est bien connue, mais reste tout de même très satisfaisante. C’est grâce à leur charme que l’on s’attache au scénario. Bien que celui-ci soit truffé de passages très poétiques et transcendants, ce dernier manque de dynamisme et d’entrain. C’est assez dommage compte tenu des sentiments véhiculés par cette même lecture ! On espère que la suite sera un peu plus entraînante, notamment grâce à de nouveaux flashback par exemple.

Cela dit, le visuel de cette série est son atout majeur. Le travail de Yuna Hirasawa est tout bonnement somptueux. Chaque page fait voyager et offre à la lecture sa dose de mélancolie et d’aventure. Les premières pages couleurs contenues dans ce tome sont magnifiques ! C’est ce travail sur le visuel qui donne à cette lecture tout son charme.

En bref, le premier tome de Terrarium est très bon, malgré un début qui manque sûrement d’entrain. Cependant, le propos reste très poétique grâce à une image saisissante, un univers très bien exploité et des personnages attachants. Il y a de quoi ravir les fans de science-fiction et les lecteurs férus de nouveauté ! La suite sera disponible le 1er septembre 2021, toujours chez Glénat !