Team Manga | L'actu manga - anime - jeux vidéo - cinéma
Accueil » La Reine des Neiges 2 : Une suite à la hauteur de son premier opus ?

La Reine des Neiges 2 : Une suite à la hauteur de son premier opus ?

Après le succès inattendu rencontré par le premier volet, c’est tout naturellement que Disney nous sort un second opus de La Reine des NeigesCette suite est réussie mais n’est pas exempt de tout défaut pour autant.

Le film s’ouvre sur la jeunesse d’Anna et d’Elsa, leur père récitant un de ses anciens voyages dans une forêt enchantée qui servira d’ouverture à l’intrigue. En effet, les deux sœurs vont avoir pour objectif d’aller dans cette fameuse forêt afin d’en apprendre plus sur les pouvoirs d’Elsa.

Le récit s’articule autour de la libération d’une forêt enchantée, contrôlée non pas par l’homme, mais par des esprit élémentaires (feu, air, eau, terre) que la population locale utilise, le tout dans le respect de ces entités. Leur tranquillité sera cependant ébranlé lorsque l’ancien peuple d’Arendelle (nom du royaume d’Elsa et Anna) leur rendra une visite de courtoisie qui finira en bataille, où ils seront prisonniers d’une brume les empêchant de sortir.

L’histoire est celle d’une quête de recherche de soi, encore une fois expliquée explicitement au spectateur avec les remarques d’Olaf “Cette forêt nous changeras”. Malgré ses bon points et ses rebondissements, le scénario n’en reste pas moins très prévisible. On voit venir le twist final dès le début du film, que ce soit avec le rôle d’Arendelle dans la bataille, ou celui d’Elsa avec les esprits élémentaires. Il ne faut cependant pas oublier que le public visé par ce film est celui des moins de 13 ans et que eux ne verront pas forcément ce qui peut sembler évidents pour les adultes.

Concernant l’animation, Disney nous régale comme d’habitude, avec des paysages plus splendides les uns que les autres, mais aussi par une gestion des expressions faciales phénoménale qui nous permettent de comprendre les sentiments des personnages avec une facilité déconcertante. Les transitions entre chaque plan sont fluides et il n’y a aucune impression d’images saccadés pendant les scènes.

Mais bien que nous soyons face à un film Disney, il y a un peu trop de chansons pendant le film. Certaines auraient pu être supprimés et ne sont là que pour combler un vide dans le film, sans rien apporter au récit. On note aussi l’absence d’une grosse musique iconique comme a pu l’être Let It Go. Disney voulait que Into The Unknown soit son équivalent, mais même si la chanson est fantastique, elle n’a clairement pas la même portée émotionnelle.

Les personnages ont beaucoup mûri par rapport au premier opus. Là certains étaient naïfs, ils se montrent ici beaucoup plus réfléchis quant à leurs actions et à leurs objectifs. C’est notamment démontrable avec le personnage d’Olaf, très drôle mais aussi très conscient de son statut “d’enfant” qui se pose des questions dont les réponses ne feront sens que lorsqu’il aura grandit et aura expérimenté plus de choses de la vie.

En conclusion, cette suite est une réussite cinématographique, notamment sur l’animation comme à l’habitude du studio, mais l’intrigue montre vite ses limites. On se tout de même à se laisser bercer par la magie Disney qui émane du récit. Ce n’est pas leur meilleur film d’animation, mais il est très loin d’être mauvais et livre ce qu’on peut attendre d’un film de ce genre.