Team Manga | L'actu manga - anime - jeux vidéo - cinéma
Accueil » ARIA The Masterpiece Tome 1 – Le journal intime d’Akari

ARIA The Masterpiece Tome 1 – Le journal intime d’Akari

ARIA The Masterpiece est un manga de Kozue AMANO dont le premier tome est sorti en France le 23 janvier 2020 aux éditions Ki-oon. Ou plutôt… ressorti ! Car la série avait connu une première édition assez chaotique, il y a quelques années de cela chez Kami. Mais ceci est de l’histoire ancienne, la série culte d’Amano (aussi connue pour Amanchu ! également disponible chez Ki-oon) est de retour en France après 10 ans d’attente dans une superbe édition deluxe comprenant Aria ainsi que Aqua, prologue à la série.

Au XIVe siècle, la planète Mars a été terraformée sur le modèle de Venise. Elle abrite maintenant une magnifique cité bâtie sur les eaux, où les canaux jouent le rôle de routes et les bateliers celui de guides incontournables pour naviguer dans les méandres de cette ville au charme légendaire…
Akari, terrienne d’origine, réalise un rêve d’enfance quand elle débarque à Néo-Venise afin de commencer son apprentissage du métier d’ondine, qui fera d’elle une professionnelle de la gondole. Pour cela, elle entre chez ARIA, une société tenue par… un chat doué d’intelligence ! L’unique employée, la belle et douce Alicia, sera son mentor et sa protectrice dans ce monde dont Akari a tout à apprendre…

Nous suivons donc les péripéties d’Akari, jeune fille venant de la planète Manhome, fraîchement débarquée sur Mars, désormais nommée Aqua, dans la ville de Neo-Venise pour devenir ondine. Une ondine est une jeune fille naviguant sur les eaux à bord d’une gondole pour amener un client à destination. Ce sont de véritable vedettes auprès des habitants ! C’est sur ces bases que commence l’histoire onirique et envoûtante de notre personnage. Elle se rend à la compagnie ARIA pour apprendre le métier auprès d’Alicia. Cette dernière est une grande ondine confirmée, une super star de la ville ! Elle fera aussi la rencontre du patron de la compagnie qui n’est autre… qu’un chat ?! Et oui ! Dans ce monde, les chats sont aussi intelligents que des humains, mais ne sont pas doués de parole, cela va donner lieu à des situations aussi drôles que mignonnes.

Ce premier volume pourrait être qualifié d’une tranche de vie sur fond de science-fiction, dans un décor pittoresque d’une Venise de l’espace magnifiquement retranscrite.

L’histoire nous est contéé au travers d’Akari qui écrit tout ce qu’il se passe dans sa vie, à la manière d’un journal intime. A aucun moment nous ne savons si elle écrit à quelqu’un ou juste pour elle. Une méthode de narration permettant au lecteur de se sentir proche du personnage. Akari fera la rencontre de quelques autres personnages comme Aika, une autre aspirante ondine avec qui elle se liera rapidement d’amitié ou encore avec Akatsuki, jeune garçon travaillant en tant que salamandre sur l’île céleste qui se situe au-dessus de la ville. Son travail consiste à réguler la température qu’émet le soleil sur la planète, trop loin de celui-ci pour avoir droit à un été digne de ce nom. On suivra donc la vie de ses personnages dans leur quotidien, chaque chapitre nous contant une histoire spécifique, une journée différente dans la vie d’Akari. On la voit rencontrer ses premiers amis, faire ses premiers pas en tant que future ondine, évoluer dans ce monde qui la dépasse.

Vous l’aurez donc compris, la description et la cohérence de l’univers sont poussées, l’auteure nous dit tout. Du fonctionnement météorologique de la planète, aux conditions de vie, allant jusqu’à expliquer qu’une année sur cette planète dure 24 mois, soit deux fois plus longtemps que sur terre. Le monde est détaillé tout en gardant le charme et le mysticisme propre à Aqua. La planète a été terraformée à partir de Mars et l’histoire se passe donc dans une ville grandement inspirée de la Venise de notre monde. Si Néo-Venise est très fidèle à son modèle, l’auteure incorpore des éléments de SF propre à son univers, un mélange réussi. Il n’aura fallu que quelques pages à ce monde pour nous transporter et nous séduire totalement. C’est sans aucun doute une des grandes forces de l’œuvre.

La mangaka nous offre une véritable bouffée d’air frais dans ce premier tome et cela se ressent également par son dessin. De grandes cases épurées, renforcées par le grand format que propose cette édition, de magnifiques doubles pages nous présentant un monde d’une légèreté, d’une beauté et d’une grandeur telles qu’on se sent tout petit, libre et en admiration devant tous les détails que nous offre Amano. C’est un travail remarquable que l’auteure nous propose là, l’esthétique léchée de l’œuvre par ses décors, mais aussi par le design de ses personnages qui sont toutes et tous splendides, c’est ce tout qui rend le manga si poétique et apaisant.

ARIA ne se lit pas, ARIA se contemple.

Saluons le magnifique travail d’édition pour cette version deluxe d’ARIA The Masterpiece nous faisant totalement oublier l’ancienne catastrophique de Kami. Exit la traduction douteuse et les erreurs d’impression. Le chef-d’œuvre d’Amano a désormais l’édition française qu’il mérite et la fin sera enfin disponible en France. Une édition double, grand format, comprenant des pages couleurs et couvertures inédites, comprenant à la fois Aria et Aqua, son prologue, cette édition est l’occasion parfaite pour découvrir ou redécouvrir le manga. La série faisait à l’origine 14 volumes, elle en fera 7 avec ce format, à noter que le tirage des volumes sera limité et ne seront pas forcément réimprimés en cas de rupture de stock. Nous vous invitons donc à ne pas trop attendre pour vous procurer les deux premiers tomes sortis à ce jour chez les éditions Ki-oon.

Pour conclure, ARIA est un véritable coup de cœur, une claque visuelle, un moment d’égarement, une poésie retranscrite en image, une bouffée d’air frais qui ravira tout le monde et ne laissera personne indifférent. Ce premier tome n’était que le prologue se nommant Aqua, nous avons déjà hâte de vous parler de la suite !