Team Manga | L'actu manga - anime - jeux vidéo - cinéma
Accueil » Le chat aux sept vies Tome 1 – La perte d’un être aimé

Le chat aux sept vies Tome 1 – La perte d’un être aimé

Le chat aux sept vies est un manga de chat, écrit par Gin Shirakawa et publié en France chez Glénat le 2 janvier 2020.

Nanao et Machi sont deux chats qui vivent dans la rue. Ils se remplissent le ventre grâce aux “tables” que leur servent les humains, et vivent au quotidien au contact de la mort. À leurs yeux, les humains n’existent que pour les nourrir. Sauf qu’un beau jour, ils font la rencontre de Yoshino Narita, une jeune femme membre de cette espèce qu’ils exècrent tant. Pour elle comme pour eux, la première impression est catastrophique. Mais à terme, cette rencontre changera radicalement leurs vies à tous les trois…L’indépendance vaut-elle qu’on y sacrifie la moitié de son espérance de vie ? Ce récit en trois volumes suivra avec un regard tendre mais objectif les destins croisés de chats et d’humains et la réalité qu’ils vivent au jour le jour. Loin des caricatures des mascottes félines, tous les personnages sont décrits ici avec minutie grâce aux traits sensibles de Gin Shirakawa. Un récit universel pour mieux connaitre nos compagnons.

Ce premier tome nous propose deux points de vue : celui des humains, mais aussi et surtout celui des chats. On suit une petite bande de chats errants et plus précisément leur chef, Machi et le chat à clochette Nanao. Ils se méfient des humains qu’ils considèrent comme dangereux. Ils vont faire la rencontre de Yoshino Narita qui dans un premier temps confirmera leurs craintes et la méfiance qu’ils ont pour les Hommes. Mais d’où vient cette aversion pour les félins ?

Au fil du tome, on en apprend plus sur Yoshino. Elle était fiancée à un jeune homme vivant à Tokyo, et tiens les bains publics dont il s’occupait autrefois. Suite à un tragique incident, son âme-sœur perdit la vie un soir pluvieux où il ramenait son chat de chez le vétérinaire. Traumatisée, elle ne peut plus voir de chats qui ne lui rappellent que de mauvais souvenirs. Quelle fut sa surprise quand elle fit la rencontre de Nanao, le chat de son défunt fiancé, qu’elle considère comme responsable de sa mort. On comprend également pourquoi Nanao traîne avec des chats errants alors qu’il a un collier avec une clochette autour du cou. De son point de vue, il n’a pas compris que son maître était mort et pense avoir été abandonné. Cependant, il reste étrangement attaché à son collier. Sa haine pour les humains lui vient donc de ce supposé abandon, par l’homme qui s’occupait pourtant si bien de lui.

C’est la rencontre de nos deux personnages, une femme et un chat, tous deux liés à un être cher perdu, qui marque le véritable point de départ de l’œuvre. Un manga qui se veut aussi agréable à lire que dramatique pour les personnages. Comment accepter la perte d’un être aimé si jeune ? Comment pardonner à celui que l’on considère comme étant fautif de cet incident ? Comment pardonner l’abandon ? Tant de thèmes traités dans ce premier tome, auxquels on ne s’attend pas forcément quand on voit la couverture ou qu’on feuillette rapidement le livre. C’est d’autant plus intéressant que les points de vues de Nanao et Yoshino sont totalement différents et vont finir par se confronter dans la suite du manga.

Le premier volume du Chat aux sept vies est une agréable surprise, traitant de sujets plutôt matures sous l’aspect d’un manga où l’on suit des chats. Le livre est destiné à un lectorat plutôt adulte, qui comprendra la souffrance de la perte de l’être aimée et comment la surmonter. Le deuxième tome est prévu pour le 17 juin 2020 aux éditions Glénat.