Team Manga | L'actu manga - anime - jeux vidéo - cinéma
Accueil » The Promised Neverland Tome 15 – Espoir, renversement et extermination

The Promised Neverland Tome 15 – Espoir, renversement et extermination

The Promised Neverland est un manga écrit par Kaiu Shirai et dessiné par Demizu Posuka, prépublié dans le fameux Weekly Shonen Jump. En France, il est édité par Kazé.

Le plan consistant à exterminer tous les démons pour libérer les humains est en marche. Afin de le mettre à exécution, le nouveau William Minerva est prêt à nouer les alliances les plus terribles ! Au fond d’elle, Emma doute de cette solution sanglante qui va à l’encontre de ses principes. Parviendra-t-elle à convaincre celui qui est devenu le “Boss” d’opter pour une alternative pacifique ?

Comme nous le disions dans la critique du dernier volume, Emma et Norman ont une opinion bien différente en ce qui concerne le sort réservé aux démons. De cette divergence va alors naître une profonde opposition entre les deux amis, une première dans le manga. Si on avait parfois eu le droit à de petits désaccords entre Ray et Emma, jamais ils n’avaient été aussi importants. C’est donc une Emma déterminée qui fait face à Norman, plongé dans une haine revancharde. C’est alors que Musica décide de rentrer dans l’équation !

Un nouveau chemin se propose donc à nos héros. Un chemin d’espoir, mais aussi de danger et de trahison. En effet, Emma n’est pas la seule à vouloir lui mettre la main dessus ! Ce pourrait-il que cette dernière soit la clefs du salut, pour nos héros comme pour les démons ? Mais encore une fois Norman semble réagir bizarrement à tout cela.

Dans l’ombre, une alliance inattendue voit le jour, entre Norman et un clan de démons renégats, bien décidés à renverser l’ordre établi. L’occasion pour Kaiu Shirai de nous plonger dans la politique du monde des démons. On apprend donc par exemple l’origine de ce mystérieux clan, chassé de la capitale pour de sombres raisons. On découvre aussi une certaine diversité chez les démons, avec des nuances et des subtilités malgré qu’ils soient de la même race, comme chez les humains. Le parallèle entre les deux communautés grossit à vue d’œil !

Plus loin dans les ténèbres, un autre danger grandit au sein de la capitale, en la personne de la Reine Legravalima. Elle rassemble ses généraux pour une réunion de grande envergure. Encore une fois, l’auteur en profite pour nous en montrer un peu plus sur l’organisation de cette monarchie, ses structures et ses actions, de quoi justifier la soif de vengeance de Norman aux yeux du lecteur.

Vous l’aurez compris, on atteint donc un tournant majeur dans le manga, en rentrant dans ce qui pourrait bien être son climax. Rien ne va plus chez nos héros qui se voient contraints d’agir de plus en plus individuellement, alors que toutes les routes se croisent. Les mystères s’expliquent, les pions sont en place sur l’échiquier, et tous vont se livrer à une guerre sans merci dont l’enjeu est la survie.

Accompagnée de Ray et de sa témérité, notre héroïne va donc embarquer dans un ultime voyage, en direction des Sept Murs, dans l’espoir de forger une nouvelle Promesse.

Si Demizu Posuka nous a habitués à une qualité constante pour ce qui est du dessin, ce n’était pas le cas du scénario. Pourtant, Kaiu Shirai signe là un très bon tome, avec une narration bien maîtrisée. La fin approche à grands pas, mais le mangaka n’a de cesse d’étendre son univers. Reste à voir si le prochain tome sera lui aussi au niveau, ou bien si ce château de cartes un peu fragile s’effondrera. Le volume 16 sera disponible le 7 octobre en librairie, avec un coffret collector incluant le gag manga de la licence, toujours aux éditions Kazé.