Team Manga | L'actu manga - anime - jeux vidéo - cinéma
Accueil » Beastars Tome 13 – Être Beastar

Beastars Tome 13 – Être Beastar

Beastars est un manga de Paru ITAGAKI paru aux éditions Ki-oon début 2019 en France. Ici, nous parlerons du tome 13 de la série paru chez nous le 5 novembre 2020.

Pas facile de trouver sa place quand on est un grand carnivore avec un casier judiciaire… Depuis qu’il a goûté à la viande, Legoshi est revenu à la case départ : il n’ose plus approcher les herbi, en particulier la lapine dont il est amoureux ! Heureusement, une discussion avec sa voisine permet à l’adolescent de prendre conscience des dangers de son isolement…
Il est temps de remettre sa vie sociale en état, à commencer par ses relations avec Gosha, le grand-père qui l’a élevé. Mais le vieux varan de Komodo a ses propres secrets… comme ses liens avec Yahya, un Beastar qui passe pour une légende !

 

Avec ce tome 13, Beastars entre pour de bon dans une nouvelle partie de l’œuvre. Legoshi a quitté les bancs de l’école, pour se lancer dans la vie de jeune adulte. Il va donc découvrir toutes les difficultés qui découlent de sa nouvelle situation, que ce soit payer son loyer, trouver un boulot ou encore se faire de nouveaux amis, les camarades de classes n’étant plus là. Le début de Beastars traitait beaucoup de l’adolescence et des thématiques qui tournent autour, mais nos personnages grandissent et le manga les accompagne, sans devenir redondant.

Comme la vie de Legoshi, c’est l’histoire et l’ambiance qui continue de changer. Ainsi, notre loup fait de nombreuses rencontres, en commençant par son voisinage, alors qu’il s’éloigne doucement de certaines personnes. L’exemple le plus flagrant, c’est Haru, dont-il ne parle presque pas, lui qui en était pourtant fou amoureux il y a quelques temps et n’avait de cesse de penser à elle. Amour de jeunesse ou phase de transition ? Seul l’avenir nous le dira.

Bien qu’il ne soit plus en cours, Legoshi continue d’apprendre, d’une manière parfois un peu plus concrète. Effectivement, vivre seul ne signifie pas être pleinement un adulte et de nos jours nombreux sont les jeunes à avoir du mal à trouver leur place dans la société. Ainsi, pour la première fois du manga, on fait la rencontre assez étonnante du monde marin de Beastars. La vie sous l’eau n’a rien à voir avec celle sur terre, il n’y est pas interdit de manger un autre animal par exemple. La langue n’est pas non plus la même, impossible alors de communiquer. Un choc des cultures qui remet beaucoup de choses en question, tant le mode de vie des animaux sur terre était érigé en règle absolue.

Même si le personnage principal reste le même, un autre prend de plus en plus de place dans l’histoire : Gosha, le grand-père de Legoshi. Le dragon de Komodo va devoir faire face à son passé, avec l’arrivé de Yahya, le Beastar actuel. On en apprend plus sur leur passé, notamment concernant leur amitié et leur vie en tant que héros. Alors que les deux amis souhaitaient devenir le premier duo de Beastar avec pour idéal la paix entre toutes les espèces, Gosha tombe amoureux d’une louve et décide d’arrêter cette vie. D’un côté, le cheval se sent trahi par son acolyte, tandis que l’autre pense défendre ses valeurs d’une autre manière, en vivant leur philosophie jusqu’au bout. La force ou l’amour, toutes les deux au service de la paix, deux visions qui existent et s’opposent depuis toujours. Peut-être que Louis et Legoshi réussiront à concilier ces deux volontés, en devenant Beastars à leur place.

Beastars est toujours aussi bon et Paru Itakagi réussit à se renouveler sans perdre ce qui fait l’essence de son manga. Un nouveau chapitre de la vie de Legoshi s’ouvre désormais, il nous tarde d’en voir plus. Le prochain tome est prévu pour le 7 janvier 2021 chez Ki-oon.