Team Manga | L'actu manga - anime - jeux vidéo - cinéma
Accueil » Riku-Do Tome 23 – Dernier Round

Riku-Do Tome 23 – Dernier Round

Riku-do La rage aux poings est un manga de boxe, écrit et dessiné par Toshimitsu Matsubara. Prépublié de 2014 à 2019 dans le Young Jump, il parait en France aux éditions Kazé. Le vingt-troisième et dernier tome est sorti le 28 octobre 2020, et il est l’heure de voir ce qu’il nous réserve. Vous pouvez retrouver notre avis sur les tomes précédents sur le site.

Malgré ses doutes, Riku a finalement accepté d’affronter David Khan, le triple champion du monde, lors d’un combat d’exhibition en Angleterre ! C’est le moment que Tokorozawa choisit pour réapparaître afin d’enseigner au jeune champion sa “frappe ultime”… Mais à supposer qu’il l’emporte, une victoire sur le ring permettra-t-elle réellement à Riku de faire évoluer le regard que les autres portent sur lui ?

Le volume précédent nous laissait sur l’arrivée de Tokorozawa aux côtés de Riku, des retrouvailles attendues, mais qui ne vont pas se passer comme prévu. Les deux hommes vont discuter avec les poings, se lançant dans une espèce de petit sparring, l’occasion pour notre héros de laisser sortir sa rancœur. Quand on y pense, la relation entre les deux personnages est particulière, à la fois mentor, modèle, figure paternelle et protecteur, l’ancien yakuza n’en reste pas moins un personnage assez lointain pour Riku. Cependant, Tokorozawa a beau faire l’air de rien, on le sent heureux de retrouver son disciple et bien déterminé à le faire gagner le combat le plus dur de sa carrière. Finalement, c’était sans doute la meilleure manière de faire se dérouler cette scène, car la boxe est la base de toute leur histoire.

Évidemment, le retour de Tokorozawa n’est pas là que pour faire joli, l’ancien boxeur va transmettre à Riku une nouvelle frappe. Attention cependant, la main du jeune prodige est terriblement endommagée et ne fera pas long feu face au char d’assaut. C’est là que l’enchaînement de Tokorozawa prend sens, étant donné qu’il vise à abattre l’ennemi avec le moins de coups possible. De son côté, le champion du monde s’entraîne comme si sa vie en dépendait. Il est persuadé que vaincre Riku, en plus de ne pas être une mince affaire, pourrait bien lui faire surpasser ses traumatismes. M.K D voit en son adversaire quelqu’un qui n’a plus rien à perdre, qui a jeté sa vie sur le ring, comme l’avaient fait les enfants qu’il a dû tuer pendant la guerre. Deux boxeurs au passé tumultueux, qui se vouent un grand respect que nous pouvons constater durant l’avant-match.

RIKUDOU © 2014 by Toshimitsu Matsubara/SHUEISHA Inc.

Le moment tant attendu arrive, l’heure du combat contre le champion du monde. Toujours blessé, Azami ne pourra lancer que quatre gauches, ces frappes qui sont pourtant son arme ultime. Le gong retentit et les deux adversaires s’élancent dans ce qui va être une des meilleures confrontations du manga. Tout d’abord dominé, le Japonais monte en puisse au fil des minutes et fini par tenir tête à Khan. Le challenger ne va pas hésiter à dépasser la limite des quatre coups, mettant en danger son avenir en tant que boxeur et jusqu’au bout, le résultat du match est impossible à deviner. On ne vous en dévoilera pas plus ici, mais une chose est sûre, Matsubara s’est surpassé. Les pages dégagent cette puissance et cette violence si singulière qu’on retrouve depuis le début du manga, à une intensité nouvelle. Avoir introduit le personnage de David Khan dans un match auparavant était la meilleure chose à faire, car on ne perd pas de temps en analyse, pour se jeter droit dans le pugilat.

Ce dernier volume multiplie les rappels aux événements précédents, on y revoit de nombreux personnages en train d’encourager Riku derrière leur télé, sans que cela ne paraisse artificiel. Toshimitsu Matsubara ferme aussi toutes les intrigues encore ouvertes, que ce soit le futur de Riku, sa perception des autres et de lui-même, ou encore l’avenir de Baba Boxe. L’occasion de rappeler que le propos de Riku-Do ne réside pas vraiment dans la boxe, mais dans le rapport à la société qu’a ce jeune homme pas comme les autres. On notera d’ailleurs que l’auteur se lâche dans l’épilogue, comme un hommage à ses travers du début, avec une scène finale pour le moins… étonnante, mais non moins pertinente.

En tout cas, la fin de Riku-Do est à la hauteur du manga que nous avons adoré suivre, et le tome 23 incarne parfaitement ce qui a fait le succès de la série. Que ce soit pour le combat, le propos social ou l’écriture des personnages, Riku et Matsubara tirent leur révérence au sommet. Le mangaka a d’ailleurs commencé à teaser sa prochaine série sur Twitter, on l’attend avec impatience.