Team Manga | L'actu manga - anime - jeux vidéo - cinéma
Accueil » Secret Innocent World Tome 2 – Un amour de cosplay

Secret Innocent World Tome 2 – Un amour de cosplay

Secret Innocent World est un shojo de Shiori Hamako. La série en deux tomes seulement est parue en 2018 au Japon : en France, le premier tome est disponible depuis le 10 septembre 2020 chez Kurokawa ! Le tome final quant à lui est paru le 10 novembre dernier.

Kazami qui ne jure que par son amour pour Lilika a en réalité déjà été marié ! Traitée de gêneuse par Mio, l’ex-femme de Kazami, Ritsu décide d’abandonner le cosplay, sa seule raison de vivre. Vers quoi va évoluer cette colocation qui a commencé comme un simple échange de bons procédés ?! Découvrez la conclusion des péripéties amoureuses de notre cosplayeuse ! 

 

 

Alors que Ritsu, cosplayeuse de “Magical girls : Lilika” et Kazami, homme à marier de l’entreprise et fan de Lilika, emménagent ensemble pour vivre leur passion commune, Ritsu, qui commence à tomber amoureuse de son collocataire, apprend qu’il a déjà été marié !

Désemparée, elle prend la décision d’abandonner le cosplay et de quitter le domicile de Kazami, alors qu’elle est éperdument amoureuse de lui ! Alors qu’elle trouve refuge chez son ami Yu, lequel profite de ce moment pour s’accaparer la jeune femme, Kazami sombre dans le désespoir. Alors que Mio s’était ré-introduite dans sa vie, il apprend que son ex-femme est à l’origine de l’abandon de Ritsu ! C’est alors que notre héros décide de se battre pour Ritsu une bonne fois pour toute ! Mais ses sentiments sont-ils envers notre douce héroïne, ou envers le fantasme virtuel qu’elle représente ? Ce tome scelle le destin de ce couple atypique !

 

 

Ce dernier tome de la série conclut l’histoire en beauté ! Le concept pensé par Shiori Hamako pose la question de  l’obsession que l’on peut porter à des personnages virtuels au point de transférer ces sentiments sur des personnes bien réelles et ce par le cosplay. Le thème est original et se démarque de bien des shojos !

Son message est notamment véhiculé par l’humour : plusieurs cases furent assez amusantes, notamment lorsque Kazami reprend des mains de son ex-femme un poster grandeur nature de Lilika en disant « Je t’ai dit ne toucher à rien, c’est ma femme ! ». C’est très ironique de dire cela à son ex-femme, d’autant plus que Kazami est amoureux de Ritsu qui se cosplay en Lilika !

Mais alors : de qui Kazami est-il amoureux ? Qui est-ce-qu’il désire ? Cette question donne à ce shojo toute sa profondeur. Les personnages eux-mêmes se posent la question !  Yu, amoureux de Ritsu, vient tester la sincérité de son rival en lui demandant ce qu’il aime chez Ritsu et non Lilika. Sa déclaration devient alors extrêmement romantique et a fait battre nos coeurs !

Ritsu s’identifie beaucoup à Lili et se développe en parallèle de celle-ci, mais est-ce sain ? L’héroïne ne jure que par Lilika et tente d’être « digne » de son personnage : c’est parce qu’elle s’est sentie indigne de Lilika qu’elle abandonne sa passion pour le cosplay. Cet aspect du scénario ne doit pas être ignoré !

Au final, le développement de Kazami et Ritsu se fait en parallèle et tous deux parviennent à une conclusion complémentaire : Kazami aime Ritsu pour ce qu’elle est, et Ritsu est digne d’être aimée pour ce qu’elle est. C’est une très belle façon d’achever cette courte série qui a su nous conquérir !

Les dessins sont enfin extrêmement charmants. Les trames utilisées sont pleines de lumières et apportent la dose parfaite de féérie à cette romance 2.0. Cette série est une belle découverte signée Kurokawa !