Team Manga | L'actu manga - anime - jeux vidéo - cinéma
Accueil » Gannibal Tome 1 – Une famille à croquer

Gannibal Tome 1 – Une famille à croquer

Gannibal est le nouveau manga d’horreur publié chez Meian. Créée par Masaaki Ninomiya, la série aux aux 8 tomes toujours en cours au Japon est disponible depuis le 29 juillet 2020 chez Meian en librairie. Destiné à un public averti ! 

Daigo Agawa, policier de son état, a été détaché à Kuge, un village de montagne reculé. Bien que la communauté l’accueille chaleureusement lui et sa famille, la mort d’une vieille villageoise fait jaillir des doutes quant à la normalité de ce lieu.

Daigo Agaway est policier qui a été muté à Kuge, petit village calme, avec sa femme, Yuki, et sa fille, Mashiro. Seulement, notre héros ne pourra oublier le sort qu’a réservé le village à son prédécesseur, Kano, lequel a, à sa mort, déclaré une chose très mystérieuse : « tous les habitants de ce village sont cannibales ». Mais est-ce vrai ? 

Alors qu’il est appelé pour enquêter sur une première découverte macabre dans la forêt, son analyse très fine ne manque pas d’attiser la rage de Keisuke Goto, membre du clan Goto, qui décide de garder un oeil très vicieux sur son nouveau voisin. Il décide de l’inviter chez lui pour l’avertir qu’ici, il faut respecter ses règles…  En rentrant de cette entrevue glaçante, Daigo reçoit un macabre cadeau de la part de sa fille : un doigt arraché ! À qui appartient-il ? C’est ce que Daigo va tenter de découvrir, si le clan Goto le lui permet. A chaque fois que notre héros et sa famille s’approchent de la vérité, ses voisins ne manquent pas de leur en faire payer les conséquences

Ce premier tome de Gannibal est visuellement excellent. On n’en perd pas une miette ! Masaaki Ninomiya est un dessinateur hors-pair. Le charadesign des personnages sert parfaitement l’environnement dans lequel l’auteur nous plonge avec brio. Les expressions faciales détaillées et les plans rapprochés rendent la lecture dynamique. L’auteur nous fait grimacer à de nombreuses reprises ! Ainsi, l’angoisse et la promiscuité qui planent sur ce village sont palpables dès les premières pages !

Aussi, le scénario est profondément dérangeant. Le thème central, le cannibalisme, est déjà provoquant et terrifiant. Mais l’auteur ne se repose pas que sur son thème accrocheur. Il s’appuie sur des personnages forts à la personnalité malsaine et dérangeante.  De ce fait, les différentes interactions entre Yuki et les voisins sont perturbantes. La gêne que ressent la jeune femme est exactement la même que la nôtre !

Dès la première rencontre entre Daigo et les Goto, on pénètre dans un environnement malsain et pesant. Le scénario va crescendo : à chaque petite découverte, l’horreur ne fait que s’aggraver, jusqu’à mettre la vie de Daigo et sa famille en péril. Le summum : la battue organisée pour venger le décès de la grand-mère mangée par un ours qui se solde par une célébration cannibale “en son honneur”Frissons garantis !

Le cliffhanger de fin mettant en parallèle les destins de Daigo d’un côté et Yuki et Mashiro de l’autre est extrêmement intelligent. En conclusion, ce premier tome est excellent ! Le tome 2 est disponible depuis le 16 octobre dernier, toujours chez Meian.