Team Manga | L'actu manga - anime - jeux vidéo - cinéma
Accueil » Magic Knight Rayearth Tome 1 – Cefiro

Magic Knight Rayearth Tome 1 – Cefiro

Magic Knight Rayearth est un manga de magical girl, écrit et dessiné par le collectif CLAMP. Sorti en 1993 au Japon et en 1996 en France, Pika a décidé de remettre ce titre important au goût du jour dans une belle édition, toujours pour fêter les 20 ans de l’éditeur. Le premier tome de cette nouvelle mouture est paru le 18 novembre 2020 en librairie. La série comptera 6 tomes.

Lors d’une sortie scolaire, Hikaru, Umi et Fû, sont soudain transportées à Cefiro, un monde parallèle envahi de psycho-monstres. Pour retourner chez elles, ces collégiennes devront s’unir et délivrer la Princesse Émeraude, garante de l’harmonie et prisonnière du félon Zagato, que seules les trois « Magic Knights » peuvent vaincre !

L’histoire commence par nous présenter Hikaru, une jeune collégienne espiègle et légèrement étourdie en pleine sortie scolaire au sein de la fameuse Tokyo Tower. Au cours de sa visite, elle ne peut s’empêcher de remarquer deux jeunes filles de son âge provenant de deux établissements différents ; Fû et Umi. Leur rencontre hasardeuse n’est pas sans importance, car soudain, le temps se fige et les trois collégiennes sont propulsées vers un autre monde. Les voici à Cefiro, dans un univers qui ressemble beaucoup à un RPG. Aussi confuses qu’excitées, elles se voient annoncer par Clef, un archimage mystérieux, que leur venue n’est pas un hasard. En effet, elles sont investies d’une mission de la plus haute importance : sauver la Princesse Émeraude en devenant les Magic Knights, sans quoi, elles ne pourront pas retourner chez elles !

Les trois adolescentes se lient vite d’amitié, grâce à leurs personnalités toutes très différentes et pétillantes : Hikaru est spontanée, Fû réfléchie et Umi vaillante. Leur aventure s’annonce haute en couleurs, et pour cause : en plus de devoir maîtriser la magie et ressusciter l’ensemble des dieux runes pour devenir de vrais chevaliers légendaires, nos trois magical girl doivent se battre contre les psycho-monstres qui pullulent sur Cefiro depuis que le Prêtre Zagato a enlevé la belle Princesse Émeraude ! La tâche ne sera pas de tout repos, surtout face a leur ennemi, qui est terriblement déterminé. Pour avancer dans cette quête, il va logiquement leur falloir des armes. Elles sont donc envoyées chercher un puissant et rare métal, une première tâche qui s’annonce déjà périlleuse.

Le premier tome de Magic Knight Rayearth est une belle découverte. Le livre commence par de magnifiques illustrations couleur provenant des différents artbooks de la série, une belle entrée en matière qui nous donne envie de tourner les pages ! Côté dessin, le trait de CLAMP est toujours aussi reconnaissable, mais Magic Knight Rayearth est le premier pas du collectif dans l’univers des magical girl ! Une entrée réussie, qui laisse percevoir les prémices du titre culte qui sortira quelques années plus tard : Card Captor Sakura ! L’attention portée à l’exposition des personnages et des plans, l’agencement des cases et leur cohésion entre elles sont typiques des auteurs et rendent la lecture agréable. Le seul bémol serait le manque d’aération, les pages sont toutes extrêmement riches, ce qui rend la lecture à certains égards compliquée. Néanmoins, cela reste un maigre détail comparé au plaisir visuel que propose CLAMP, à savoir une superbe immersion dans le monde magique de Cefiro !

Le scénario quant à lui reprend tous les codes du magical girl, et ce pour notre plus grand plaisir : le trio de jeunes filles aux personnalités différentes et aux « couleurs différentes », la petite mascotte magique mignonne, le némesis ténébreux et plutôt séduisant… En bref, tous les ingrédients d’un magical girl de qualité sont présentés dès le premier tome. La mécanique scénaristique reste, elle aussi, très classique : il faudra attendre les prochains tomes pour se faire un avis plus précis à ce sujet, notamment au regard du nombre d’œuvres similaires. Évidemment, il ne faut pas oublier que le titre est sorti au Japon en 1993, à peine quelques mois après Sailor Moon, faisant donc partie des précurseurs du genre ! En définitive, cette réédition est une bonne nouvelle, autant sur le plan culturel que l’objet en lui-même. Une belle pièce qui devrait trouver sa place dans de nombreuses bibliothèques, en attendant le prochain tome prévu pour le 17 février 2021.